NUMERO : mai-juin 2013 – BL 46

Que faire pour lutter contre l’halitose (mauvaise haleine)

Temporairement, la mauvaise haleine peut être causée par la consommation de quelques aliments comme l’ail ou l’oignon, ou encore par certains médicaments ou simplement par la cigarette.

De façon, chronique, elle peut avoir des causes plus sérieuses, notamment des pathologies dentaires ou gingivales, une mauvaise digestion, une maladie touchant le foie ou encore un diabète. Certaines halitoses peuvent aussi être le signe d’infections chroniques des sinus, du pharynx ou des bronches.

Les premiers traitements comprennent le brossage journalier des dents, de la langue, l’utilisation du l interdentaire et l’examen bucco-dentaire annuel par un dentiste qui vériera qu’aucune infection buccale ne se développe (carie, abcès, aphte…) avec si nécessaire un détartrage.

 

Vos recommandations alimentaires

Quelques conseils, en plus de l’hygiène buccale, peuvent être promulgués à vos clients qui se plaignent ou au contraire n’ont pas forcément conscience de leur problème :

● Boire de l’eau de façon susante tout au long de la journée (minimum 6-8 verres d’eau pure par jour) car même minime, la déshydratation buccale est une source de mauvaise haleine.

● Consommer davantage d’aliments riches en bres (fruits, légumes, légumes secs, fruits secs, aliments céréaliers complets, son de blé et d’avoine…)

● Veiller à consommer à chaque repas, des fruits et légumes crus, notamment ceux riches en chlorophylle (pousses d’épinards crus…)

● Faire des cures « détox » à chaque changement de saison : radis noir, chardon marie, sève de bouleau, aubier de tilleul…

● Limiter l’ail ou les oignons dans tous les plats, même si ces alliacés sont extrêmement bénéques pour l’organisme.

● Éviter tout aliment sucré, surtout en dehors des repas, puisque le sucre constitue « l’aliment » préféré des bactéries buccales.

● Diminuer ou arrêter la consommation d’alcool et faire de même avec le tabac

● Réduire la consommation de café et remplacer par des thés (à la menthe par exemple) ou des infusions de menthe, réglisse ou thym ; toujours sans ajout de substances sucrantes (sucre de canne, miel, sirop d’agave…).

● Se méer des poissons gras (comme les sardines à l’huile) qui peuvent être plus diciles à digérer si l’organisme ne synthétise pas assez d’enzymes.

Remarque : Si vos clients suivent un régime hyperprotéiné pour perdre du poids, type Dukan ou poudres fortement dosées en protéines, ce phénomène est tout à fait normal et cessera dès que les glucides seront réintroduits.

Vos conseils sur les suppléments nutritionnels

Vous pouvez, en plus de ces conseils hygiéno-nutritionnels, avoir recours à certains nutriments, plantes ou huiles essentielles pour favoriser la digestion au niveau de l’estomac et soulager le travail du pancréas et du foie.

Enzymes digestives

Les enzymes végétales (amylase, lactase, protéases, lipases etc…) sont disponibles sous forme de gélules et sont à recommander pendant les repas.

Chlorhydrate de bétaïne

La bétaïne favorise la digestion en augmentant la production d’acide gastrique et en stimulant la sécrétion d’enzymes pancréatiques digestives. Elle est à conseiller avant chaque repas principaux.

Lactobacillus acidophilus

Les bonnes bactéries lactiques sont à conseiller avant chaque repas, à raison de 1 à 3 gélules de Lactobacillus acidophilus ou d’autres souches de probiotiques an de rééquilibrer la flore intestinale.

Selon divers auteurs comme le Dr Earl Mindell, il est également souhaitable d’apporter du zinc (15 mg, de 1-2 fois par jour) et de la vitamine C (500-1000 mg par jour) de préférence sous forme « action prolongée » ou acérola à croquer sans sucre ajouté an de renforcer les défenses immunitaires qui lutteront contre les bactéries responsables de l’halitose.

Huile essentielle de menthe poivrée (Mentha piperita)

Elle favorise la digestion et soutient le foie dans son fonctionnement global. De plus son action antibactérienne permet, à raison d’une goutte sous la langue, de lutter ecacement contre certaines bactéries responsables de la mauvaise haleine quand vos clients ne peuvent pas se brosser les dents, par exemple le midi.

En bain de bouche, 1 à 2 fois par jour, ils peuvent également verser 1 goutte de cette HE dans un petit verre d’eau et faire en sorte que ce liquide se faule bien sous et sur la langue, dans les joues et sur le palais.

 

 

Réalisez une petite che explicative sur « Les conseils en cas de mauvaise haleine » que vous accrocherez dans votre rayon hygiène buccale.