NUMERO : N°103-septembre-octobre 2022

ACCORD BIO : les magasins indépendants unis pour être plus forts

Le groupement Accord Bio réunit plus de 200 magasins indépendants à travers la France, opérant tous sous leur propre enseigne.
Éric Natali, trésorier d’Accord Bio (magasin Éléments Terre).

Née en 2000, Accord Bio est une association qui regroupe à ce jour plus de 200 magasins bio tous indépendants. Elle permet à ses adhérents, dont le nombre est en croissance régulière, de bénéficier des tarifs attractifs qu’elle a négociés auprès de fournisseurs sélectionnés, le magasin pouvant afficher au final des prix de vente aux consommateurs particulièrement compétitifs face à la grande distribution et aux chaînes de magasins spécialisés bio. Mais Accord Bio, c’est aussi un groupement solidaire, avec une entraide qui bénéficie à tous au quotidien, comme l’explique son trésorier Éric Natali.

Comment est né le groupement Accord Bio ?

Au départ, c’est une petite demi-douzaine d’amis, tous propriétaires de magasins bio dans le Sud-Ouest, faisant partie de la même franchise bio. Souhaitant évoluer dans un cadre moins contraignant qu’une grande enseigne, tout en gardant l’esprit de base de la Bio consistant à ne proposer que des produits de qualité et en privilégiant autant que possible les produits locaux, ils ont décidé de créer leur propre structure en la formatant de façon à respecter l’indépendance de chaque magasin mais en même temps en en faisant une véritable « force de frappe » économique.

Très rapidement, le groupement s’est développé et il est aujourd’hui présent dans toutes les régions de France. En particulier dans l’Ouest, notamment en Bretagne, dans l’Est également, en région parisienne, en Rhône-Alpes, dans le Sud-Est et le Sud-Ouest, dans le Centre, etc. La seule région où nous sommes pour l’instant un peu moins présents, ce sont les Hauts-de-France.

Qu’est-ce qui pousse un magasin à devenir adhérent d’Accord Bio ?

Tout le monde le constate actuellement : la consommation bio est en forte souffrance, pour plusieurs raisons, parmi lesquelles les problèmes de pouvoir d’achat d’une grande partie de la population. Pour les magasins indépendants s’ajoutent la concurrence frontale avec la GMS, qui s’est lancée à fond dans la Bio depuis quelques années, ainsi que celle des grandes enseignes bio, c’est-à-dire les chaînes organisées à l’identique de la GMS.

Pouvoir vendre des produits de qualité à des prix attractifs est donc une préoccupation majeure pour ces indépendants qui sont parfaitement conscients qu’être isolé est difficile, s’ils veulent résister à cette pression. Car être isolé signifie ne pas pouvoir négocier efficacement avec leurs fournisseurs. Ils se tournent donc vers nous pour pouvoir bénéficier de notre système d’achat groupé, ce qui leur permettra d’avoir de meilleurs prix d’achat et donc de meilleurs prix de revente.

Aude Sivel, présidente d’Accord Bio (magasin Natura).

Et vous êtes effectivement en mesure de répondre à cette attente ?

Tout à fait, et de manière très performante. Accord Bio, c’est avant tout une association d’indépendants, de patrons de magasins qui sont tous les jours dans leur magasin, qui connaissent bien tous les soucis du quotidien. Le conseil d’administration – qui a été renouvelé le 27 juin 2022 – est exclusivement constitué de propriétaires de magasins, dont le bureau : la présidente est Aude Sivel, qui a un magasin à Nevers, le secrétaire Rachid Ahaouche en a un à Paris, et moi-même, le trésorier, mon magasin est dans le Gers. Au total, ce conseil d’administration compte 7 personnes, réparties sur toute la France.

Le point essentiel, c’est qu’il n’y a pas chez nous de centrale d’achat intermédiaire, pas de plate-forme de stockage (les produits sont livrés directement dans les points de vente), pas de grosse équipe administrative, pas de camions avec chauffeur comme certains autres groupements… Autant de postes qui auraient un coût certain et que nous économisons. Soit nous achetons en direct au fabricant, soit « au pire » nous achetons à un grossiste, c’est tout. Tout cela nous permet d’obtenir au final des prix qui sont mieux placés que ceux de nos concurrents, même les grandes enseignes bio qui pourtant achètent de plus gros volumes.

Quand un magasin indépendant vient adhérer chez nous, il n’a donc plus à négocier avec ses fournisseurs un par un, et en plus, grâce à notre mutualisation des achats, la remise fournisseur est plus élevée que ce qu’il aurait pu obtenir isolément. Et tout cela est facile à expliquer au consommateur final : notre structure est plus légère et moins coûteuse.

Le groupement Accord Bio apporte-t-il d’autres services à ses adhérents ?

Beaucoup d’autres services. D’abord, les prix de groupe que nous avons négociés ne concernent pas que la marchandise, mais aussi les meubles, les assurances, les services bancaires, etc. Tout ce qu’il faut pour ouvrir ou faire fonctionner un point de vente. Et là aussi les remises obtenues bénéficient intégralement aux magasins.

La « signature » d’Accord Bio signifie que nous sommes tous des propriétaires de magasins, l’entraide et l’échange sont un fil rouge permanent. Quelqu’un qui se lance dans une ouverture peut par exemple venir se former sur le terrain chez un collègue, et ce gratuitement. Nous avons aussi mis en place des commissions régionales – dans 6 régions qui vont d’ailleurs devenir 8, pour être encore plus proches – avec des réunions tous les 3 ou 4 mois qui permettent d’échanger de façon très concrète, en prenant les meilleures idées des uns des autres. Nous avons également créé un groupe WhatsApp très efficace, via lequel il est facile d’obtenir des réponses aux questions du quotidien ou de partager des suggestions pratiques. En d’autres mots, parce que nous sommes tous des indépendants actifs sur le terrain, nous sommes à l’écoute les uns des autres, nous nous serrons vraiment les coudes. Nous ne dépendons pas d’une centrale et d’employés administratifs qui n’ont pas forcément une expérience en magasin.

Comment se passent les négociations, si vous êtes tous dans votre magasin ?

Max Cois est 100 % dédié aux relations avec les fournisseurs et les adhérents.

Nous avons quand même une personne spécialement dédiée, Max Cois, qui – élément important – a été lui-même directeur de magasin, secondé depuis peu par une autre personne qui le décharge des tâches plutôt administratives. Max se consacre à 100 % aux contacts et aux négociations avec les fournisseurs, ainsi qu’aux relations avec nos adhérents.

J’ajouterai que non seulement nous parvenons ainsi à avoir de meilleurs prix pour nos adhérents, mais qu’en plus la RFA que nous obtenons des fournisseurs est entièrement reversée aux magasins au prorata de leurs achats, contrairement aux autres groupements. Et comme nous avons le montant d’adhésion le plus faible de France – 720 € TTC à ce jour – ils sont donc remboursés de cette cotisation grâce la RFA récupérée, celle-ci étant même supérieure à ce qu’ils ont payé dans l’immense majorité des cas !

La solidarité, c’est donc un de vos mots-clés ?

De même que « liberté ». C’est-à-dire que nos adhérents restent totalement libres de leurs choix dans leur point de vente. Ils gardent au final le choix des fournisseurs et des produits qu’ils mettent en rayon : ils restent des indépendants, mais qui bénéficient de la force du groupe. Et surtout ils gardent leur enseigne car, même si nous le souhaitons, ils n’ont même pas l’obligation d’afficher « Accord Bio » sur leur porte ou leur vitrine, ce qui pourrait donner à certains consommateurs l’impression que c’est juste une chaîne nationale de plus, alors que soutenir un indépendant est justement une chose qui leur tient à cœur.

Nous envisageons d’ailleurs de retravailler notre logo afin de bien souligner que nos adhérents sont des épiciers bio indépendants et donc de continuer à faire passer l’idée auprès des consommateurs que les produits qu’ils viennent acheter ont été approvisionnés sans intermédiaire, à part éventuellement un grossiste, et que c’est grâce à cela qu’ils vont trouver là des prix attractifs et soutenir un commerce vraiment local.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here