NUMERO : N°103-septembre-octobre 2022

VITAGERMINE : des marques solides qui cultivent des valeurs fortes

Grenade d’Occitanie, clémentine de Corse, lait de brebis et de chèvre d’Occitanie : les filières bio construites par Vitagermine subliment les nouveautés de la marque Babybio.

Comptant 130 collaborateurs en 2022, Vitagermine est une PME française pionnière de l’alimentation biologique. Pionnière car c’est elle qui a mis sur le marché en 1996 – année de la création de Babybio – le tout premier lait infantile bio français, alors couronné par un prix SIAL Innovation. Disposant de deux sites de fabrication, l’un en Gironde et l’autre dans la Creuse, ses gammes répondent aux besoins et aux attentes de tous, quel que soit l’âge, via ses marques Babybio pour les bébés et Vitabio pour les enfants et les adultes, complétées par Madiabio, la marque de super-aliments. Une carte d’identité qui permet à l’entreprise de rester confiante à l’heure où la Bio affronte de nouveaux défis, comme nous l’explique Stéphane Priou, son directeur Marketing.

Quel regard une entreprise comme la vôtre porte-t-elle sur les changements du marché liés aux récentes crises sanitaire, géopolitique et donc économique ?

Dans le monde de la Bio, nous sommes tous impactés, comme le sont également d’autres domaines d’activité. Après un engouement pour le local et le bio pendant les confinements pour raison de Covid, dont a bénéficié le réseau spécialisé, force est de constater que cet enthousiasme est retombé. Le marché est fragilisé, avec le retour d’une inflation à un niveau inconnu depuis longtemps. L’avenir paraît incertain, bien plus de paramètres sont désormais à prendre en compte, ce qui rend les anticipations moins évidentes.
Malgré les tensions sur le pouvoir d’achat et dans un contexte climatique, sanitaire et géopolitique complexe, nous sommes convaincus que des marques solides comme les nôtres trouveront encore plus leur sens auprès des consommateurs.

Plantation des potimarrons verts dans la ferme maraîchère bio de Vitagermine à Miré (Maine-et-Loire), cultivée en agroforesterie.

C’est quoi, une « marque solide » ?

Une marque solide, c’est une marque portée par une entreprise qui a toujours défendu les mêmes valeurs et y reste fidèle, parce qu’elle sait que ce sont les bonnes. En l’occurrence celles portées de tout temps par les pionniers de la Bio, qu’il est inutile de rappeler ici. Des valeurs que nous n’avons pas faites nôtres récemment, par opportunisme commercial : elles sont chez nous un fil rouge permanent, avec entre autres cette volonté d’offrir des produits exclusivement bio, 100 % fabriqués en France tout en privilégiant un approvisionnement au plus local avec un maximum de transparence sur l’origine de nos ingrédients.

Cette année, nous venons de créer notre 70e filière bio régionale, à savoir la grenade d’Occitanie, qui a donné naissance à un petit pot pour bébés. Et parmi les autres filières récentes, je pourrais aussi citer celle de la clémentine de Corse ou encore celles du lait de brebis et de chèvre que nous employons pour certains de nos brassés.

Tout ceci s’inscrit dans une démarche sociale et environnementale qui permet de favoriser de l’emploi durable en France. Nous avons d’ailleurs obtenu le label PME+ pour récompenser tous les engagements de notre société et ceux de nos collaborateurs. Dans un contexte incertain, quand on a de telles convictions, la meilleure des réponses est de faire preuve de résilience, pour employer un mot qu’on entend beaucoup actuellement. Il faut rester sur l’essentiel, sachant que nous sommes convaincus qu’un certain « ménage naturel », si vous me permettez l’expression, va être fait sur le marché, avec une préférence des consommateurs pour les marques et les entreprises affichant à la fois un savoir-faire français, une qualité et une éthique sans compromis. Ces exigences nous conviennent très bien et nous permettront, nous en sommes persuadés, de résister aux turbulences actuelles et de poursuivre ainsi sur la voie du succès.

Qui dit « marque solide » dit normalement « marque appréciée ». Est-ce le cas ?

Bien sûr. Pour ce qui est de Babybio, c’est d’abord la marque d’alimentation infantile n°1 dans le réseau bio. Ensuite, dans le « Baromètre 2021 des marques alimentaires bébé préférées », enquête réalisée sur 300 mamans par l’Institut des Mamans, Babybio est ressortie comme la première marque d’alimentation infantile bio préférée. Enfin, toujours en restant sur Babybio, dans une enquête faite en octobre 2019, 98 % des personnes ont répondu, après dégustation de nos produits, qu’elles les recommanderaient à leurs proches. Pour résumer, nous avons avec Babybio une marque leader, préférée et recommandée, ce qui est une véritable fierté pour nous et évidemment une force pour nos magasins distributeurs.

Quant à notre marque Vitabio, leader incontesté des gourdes de fruits en magasins bio, elle affiche également d’excellentes performances de satisfaction client avec 99 % de recommandation après dégustation (enquête réalisée auprès de 146 répondants après avoir dégusté la gamme Cool Fruits). Tout ceci n’est bien sûr pas le fruit du hasard : c’est le résultat de plus de 25 ans de savoir-faire, d’expertise et de convictions inchangées.

Cool Fruits, marque leader des gourdes de fruits en magasins bio, valorise entre autres la mirabelle de Lorraine et le kiwi d’Aquitaine.

Pour autant, nous restons toujours vigilants, ne serait-ce que parce que nous sommes soumis à une triple exigence : celle du cahier des charges bio, celle de la réglementation sur l’alimentation infantile – qui s’applique à une grosse partie de notre activité – et celle des recommandations pédiatriques les plus récentes. Sans oublier les attentes des parents, auxquelles nous sommes particulièrement attentifs. Tout ceci participe aussi à la « solidité » de ce que nous concevons et fabriquons.

Est-ce suffisant pour faire face à l’évolution du marché ?

Non certes, ce n’est qu’une partie de la réponse. Comme nous sommes en permanence à l’écoute du marché et des magasins, nous savons en particulier que notre offre doit s’adapter aux problématiques actuelles, notamment celles relatives au prix. Nous sommes ainsi en train de développer de nouvelles recettes, plus simples et économiquement plus accessibles, sans renoncer bien sûr ni à une fabrication française, ni à des ingrédients de qualité, ni même à l’excellence du goût, en nous tournant par exemple vers des alternatives végétales. Les pistes que nous sommes en train de travailler, que je ne peux pas encore dévoiler à ce jour, sont très prometteuses.

La récolte des courges butternut, également à la ferme de Miré.

En parallèle nous travaillons sur le développement de recettes spécifiques pour le réseau bio, qu’on ne trouvera pas ailleurs, en nous basant entre autres sur les légumes originaux que nous cultivons par nos soins sur nos propres fermes bio en Pays de la Loire. Ces recettes inédites, innovantes, permettront aux magasins bio de valoriser leur rayon bébé, en le rendant encore plus attractif.
Ces nouvelles gammes devraient voir le jour courant 2023.

En résumé, Vitagermine en 2023, ça sera quoi ?

Le futur proche de Vitagermine, ce sont donc toujours des marques solides aux valeurs fortes, toujours qualitatives, mais également plus accessibles et aussi avec des produits originaux qui renforceront l’attractivité du réseau bio auprès des familles… Pour continuer, avec nos magasins partenaires, sur la voie du succès qui a été le nôtre depuis le début.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here