NUMERO : sept-oct 2010

Bio Partenaire : actions en marche vers les magasins

Deux marques collectives spécifiques

La principale mission de l’association est de fédérer et d’accompagner les PME porteuses de projets Bio Equitable et Bio Solidaire. Elle a aussi le rôle de promouvoir ces chartes et de participer aux actions de communication sur les valeurs et les principes de l’agriculture biologique et du commerce équitable.

BIO EQUITABLE
est une marque pour les entreprises en partenariat avec des producteurs des pays émergents ou en voie de développement. En 2010, les filières Bio Equitable seront vérifiées selon le système de garantie ESR (Echanges, Solidaire, responsable) porté par Ecocert. (Les opérateurs contrôlés selon le cahier des charges ESR sont libres d’adhérer à Bio Partenaire).

BIO SOLIDAIRE
est une marque pour les partenariats de proximité (limitée pour le moment au territoire Français) entre transformateurs et producteurs. Les filières sont contrôlées sur la base du cahier des charges Bio Solidaire par un organisme de contrôle accrédité et l’association attribue cette marque au vu de ces contrôles.

Principales orientations de Bio Partenaire

C’est à l’occasion de son assemblée générale du 30 juin dernier que l’association a dévoilé ses projets. Bio Partenaire continuera d’être le moteur pour le développement de liens durables entre les producteurs et les entreprises. Le travail qui a été effectué autour de la démarche Bio Solidaire aura permis d’approfondir la réflexion sur les partenariats rencontrés sur le territoire Français (Filières Pêches et nectarines, Petit Epeautre de Hte Provence, Plantes Aromatiques, Soja, etc.). Bio Partenaire va ainsi évoluer vers plus de proximité avec les entreprises porteuses de projets Bio Solidaire en réalisant des audits, des analyses de points critiques et du conseil auprès de ces PME.
Pour accompagner ses adhérents et renforcer la communication collective sur ses deux marques, BIO EQUITABLE et BIO SOLIDAIRE, l’association a voté pour la mise en oeuvre d’un nouveau plan de communication. «Il faut expliquer le lien de fond qui relie les deux marques : le maintien du tissu rural et la pérennisation de l’activité agricole. C’est enjeu énorme et tous les territoires sont concernés.» La communication sera orientée vers les magasins spécialisés, les consommateurs, puis les institutions et le grand public.
Partant du constat que la majorité des entreprises manquent de ressources humaines pour coordonner le montage de filière bio, l’association s’attèlera à un projet de formation de «technicien-développeur» sur les filières d’agriculture biologique, équitable/solidaire. Une formation spécifique, sur le principe de l’alternance, est en construction avec la Maison Familiale et Rurale d’Anneyron.
Enfin, Bio Partenaire poursuivra sa réflexion sur les liens d’engagements entre les PME et les magasins Bio pour impliquer tous les acteurs de la filière. Ceci se traduira notamment par des rencontres débats, de la formation auprès des magasins spécialisés, des actions de promotion et de valorisation des démarches équitables/solidaire sur les points de ventes.

Une table ronde pleine d’enseignement !

Des rencontres régulières seront dorénavant programmées pour faire connaître l’association. C’est pourquoi, à l’issue de son assemblée générale, Bio Partenaire avait organisé une table ronde avec plus d’une soixantaine de professionnels. Le thème était « Comment pérenniser les filières Bio avec l’engagement des acteurs de la distribution ? » Il apparait, suite à cette table ronde, que les points de vue des différents acteurs présents convergent sur plusieurs points :
● le réseau de distribution spécialisée a un avantage comparatif concernant la mise en marché de produits labellisés. Cela suppose qu’ils atteignent une croissance qui ne peut pas être fondée sur une « bagarre sur les prix ». Ce partenariat pourrait être formalisé par le biais d’une « charte aval » (la charte amont existant déjà via les engagements Bio Equitable / Bio Solidaire). Un groupe de travail pourrait être mené par l’association et des acteurs de la distribution pour définir cette «charte».
● Ill semble nécessaire de créer une identité commune pour que les réseaux spécialisés puissent communiquer autour d’elle.
● un besoin de formation parait nécessaire auprès du personnel des magasins spécialisés pour qu’il y ait une meilleure explication des différentes démarches.
● les marques collectives Bio Equitable / Bio Solidaire sont encore trop méconnues. Les différents acteurs présents constatent qu’il est nécessaire de mettre en oeuvre une communication simple.
● Il s’avère également nécessaire de poursuivre le débat entamé lors de cette table ronde autour de la pérennisation des filières Bio et de l’engagement des acteurs de la distribution en essayant d’impliquer tous les acteurs des circuits de réseaux spécialisés. Tous les magasins spécialisés n’ayant pas encore formalisé leur démarche de la même façon, il s’agit de trouver des orientations communes.

BIO PARTENAIRE en quelques chiffres
28 PME adhérentes,
14 filières Bio Equitable,
8 filières Bio Solidaire,
plus de 300 références en alimentaire, cosmétique et textile.

Pour tous renseignements :
Bio Partenaire : Tél : 04 75 61 94 43
www.biopartenaire.com