Culture bio

L’agriculture biologique : une vieille histoire …

Elle n’est pas née d’hier. On peut même dire qu’elle a toujours existé en tant que biologique, parvenant à nourrir plus ou moins bien l’humanité selon la rigueur des hivers ou autres catastrophes climatiques infligées par Dame Nature. Si aujourd’hui elle apparaît comme une nouveauté, c’est parce qu’elle vient en opposition et s’inscrit en faux contre une dérive que lui fait subir, depuis seulement près d’un siècle, l’application de la théorie élaborée par un chimiste allemand, baron de son état, Justus Von Liebig (1803-1893). Cette théorie, qui consiste à nourrir directement la plante à partir des principaux éléments fertilisants (NPK = azote, phosphore, potasse) sous forme soluble et relègue donc le sol au simple rôle de support, provoque invariablement des déséquilibres entraînant la fragilité des plantes, l’apparition de maladies et attaques parasitaires et…du cortège des pesticides pour les soigner.

Le pain bio : au bout d’une longue filière exigeante

De la farine, de l’eau et un peu de sel… avec ces trois ingrédients, on fait du pain depuis l’antiquité. De nos jours, pour qu’il soit bon au goût et pour la santé, c’est-à-dire bio, il y a, du sol à la table, des processus et des règles à respecter… et aussi, et notamment au niveau de la panification, l’indispensable savoir-faire du boulanger. Nous allons donc les passer en revue rapidement, depuis la production bio des céréales et leur stockage à leur première transformation en farine puis à leur panification.

Prendre soin… de sa peau

Tout le monde rêve d’avoir une belle peau ! Superbe dans les premières années de notre vie, elle va réagir au fil du temps à diverses agressions et vieillir plus ou moins rapidement. Si le phénomène de vieillissement est inéluctable, bien vieillir en gardant l’air jeune, dépend de nous. C’est la synergie de nos comportements au quotidien et l’aide apportée par les produits cosmétiques bio-naturels qui vont nous permettre d’atteindre cet objectif.

Les spécificités… et avantages du bio…

Les bénéfices pour la santé des huiles végétales font l’unanimité de tous les nutritionnistes : rôle sur l’immunité, sur le bon fonctionnement cardio-vasculaire et celui du cerveau avec l’apport des omégas 3, 6 et 9. De leur côté, les condiments qui les accompagnent, épices, moutardes, vinaigres présentent aussi de multiples atouts nutritionnels et gustatifs. Toutefois, pour bénéficier au maximum de leurs propriétés il est indispensable de savoir comment ils sont fabriqués ou extraits et comment la qualité et la fraîcheur de ces produits ont pu être maintenues, depuis la récolte jusqu’à l’assiette…

De multiples atouts dans sa coquille…

L a noix est un des rares produits alimentaires qui allient autant d’avantages qualitatifs. En effet, sur le plan alimentaire elle est à la fois délicieuse nature, gourmande dans les desserts, un bon complément dans les salades et un excellent rehausseur de saveur grâce à son huile. Du côté bénéfice nutritionnel, elle est recommandée pour ses oméga-3, sa teneur élevée en antioxydants et tous ses autres bienfaits, comme sur la circulation sanguine. Une dossier rien que pour elle était donc la moindre des choses…

Noix bio une production à suivre…

Depuis deux ans nous « planchons » sur ce dossier. Dernièrement en conversant avec l’acheteur d’un des réseaux organisés français, il semblait peu enthousiaste sur ce dossier. A nous de vous prouver l’inverse : la noix a pourtant de forte chance de devenir le fruit sec symbolique de la production française dans les magasins Bio.

Huile et cerneaux… pour la protection des vaisseaux

P roscrire les noix et l’huile de noix à un client qui a trop de cholestérol dans le sang, c’est lui enlever ses chances de guérir ! En effet, la mode du 0% de matières grasses est plus que dépassée et il est temps de renouer avec cet oléagineux et ses dérivés si précieux pour la santé des artères, du coeur et du cerveau.