NUMERO : N°102-juillet-août 2022

DISTILLERIE SAINT-HILAIRE : du champ au flacon

Un superbe champ de lavande bio en Dordogne, cultivé avec soin pour la Distillerie Saint-Hilaire.

En 1988, Gérard Chambon doit se reconvertir professionnellement, ayant été personnellement concerné par une vague de licenciements dans le bassin minier. Mais « à quelque chose malheur est bon » : passionné par les huiles essentielles, il crée une distillerie à côté de chez lui, dans le petit village de Saint-Hilaire, au cœur de l’Auvergne. Avec dès le départ un impératif : le respect de la nature et ainsi le choix du cahier des charges biologique, qui en est alors juste à ses débuts.

Nathalie Chapuis, responsable Marketing et Communication.

Nathalie Chapuis, quelques mots d’abord sur l’entreprise près de 35 ans après sa naissance… et sur vous

Je suis la responsable Marketing et Communication de la société Helpac qui emploie à ce jour 54 personnes. Helpac est l’entreprise à qui appartient la marque de produits finis Distillerie Saint-Hilaire Auvergne qui propose une gamme de plus de 200 références : huiles essentielles, eaux florales, huiles et macérats végétaux, soins visage et corps, gemmothérapie… En parallèle de celle-ci, Helpac a également une activité de production, de transformation de végétaux et de commercialisation d’ingrédients de qualité à destination des industries de la cosmétique, de la parfumerie et de l’agroalimentaire.

Quelle est la caractéristique la plus notable de votre marque ?

Le fait que nous maîtrisons l’ensemble des étapes, depuis la plante, c’est-à-dire sa culture ou sa cueillette, jusqu’à la commercialisation des produits finis. Pour maîtriser l’origine et la qualité de ces plantes, nous avons créé des partenariats, souvent exclusifs, avec des agriculteurs et des cueilleurs locaux, tous certifiés bio. La région des volcans d’Auvergne offre une grande diversité botanique et une nature préservée, qui constitue pour nous un extraordinaire réservoir d’inspiration. Ces plantes sont ensuite distillées dans nos locaux, selon un procédé permettant de ménager les principes actifs. La mise au point des formules se fait également en interne, de même que le conditionnement. Et au bout de la chaîne, nous assurons également le marketing et la commercialisation.

Le fait de maîtriser l’ensemble de la chaîne nous permet dès le départ de contrôler la qualité de nos produits au plus près et également de pratiquer des prix plus justes pour le consommateur. À propos des matières premières, il faut préciser que nous possédons également plusieurs hectares autour de la distillerie, avec par exemple de la lavande ou du cassis pour la gemmothérapie. Ces champs nous permettent aussi de faire des essais de nouvelles cultures afin de s’assurer qu’elles sont adaptables à notre région.

Il y a évidemment des plantes qui ne peuvent pas être cultivées en France. Dans ce cas, parce qu’il ne serait pas logique de les faire voyager pour les distiller ici, nous travaillons en direct avec des producteurs qui s’en chargent. À réception, nous faisons alors des analyses fines afin de vérifier que cela correspond bien aux mêmes exigences que nous avons quand nous distillons nous-mêmes.

Et le quatrième pilier de votre philosophie ?

C’est la transparence envers nos consommateurs. Là aussi, nous l’avons récemment traduite par une mesure concrète : la refonte de l’identité visuelle de la marque. Une refonte avec un double objectif certes, le premier étant de remettre cette marque au cœur de ses origines, avec « Distillerie Saint-Hilaire Auvergne » qui remplace « De Saint-Hilaire ».

Mais le second objectif, lié à notre volonté de transparence, était de rendre les étiquettes plus lisibles et plus simples à comprendre. Nous avons notamment choisi de faire passer la plus grande partie de notre gamme d’huiles essentielles de la catégorie des arômes alimentaires à celle des compléments alimentaires. Cela nous impose évidemment certaines contraintes règlementaires, mais l’objectif est de donner des informations d’utilisation pratiques et plus sécurisées pour les consommateurs.

Labellisés Fair For Life depuis fin 2021

Notre philosophie de marque repose sur quatre piliers de valeur. Il y a d’abord l’exigence : celle d’une qualité optimale, centrée sur le bio. Il y a ensuite la bienveillance envers la nature. Par exemple, lorsque nous cueillons des bourgeons pour la gemmothérapie, nous ne prenons pas tous ceux qui se trouvent sur l’arbre ou sur l’arbuste : nous les prélevons de manière parcimonieuse, pour préserver le végétal donneur. Notre troisième pilier, c’est le respect de nos producteurs partenaires.

Les producteurs de matières premières, première richesse de la marque, sont traités avec tout le respect qui leur est dû.

Ce respect envers nos producteurs, nous avons voulu le concrétiser par la certification Fair for Life, que nous avons obtenue en novembre 2021. Notre objectif est d’avoir une quarantaine de produits labellisés d’ici la fin 2022. Nous avons choisi ce label car il nous permet de mettre en avant le travail de nos partenaires, qu’ils soient à l’autre bout du monde ou à quelques kilomètres de notre distillerie.
Je dois souligner que s’il est possible d’obtenir ce label en achetant des matières premières déjà certifiées et en se conformant soi-même au cahier des charges, dans notre cas, la construction de ce projet a pris près de trois ans puisque nous sommes nous-mêmes producteurs. Les premières cultures certifiées Fair for Life sont ainsi arrivées en 2021 et nous sommes très fiers de voir enfin le travail de plusieurs décennies reconnu par ce label. Nous reversons un pourcentage de notre CA à l’association créée par nos agriculteurs pour leur permettre de participer à des formations, d’acheter du matériel pour améliorer leurs conditions de travail et bien d’autres choses encore.

À propos d’utilisation, quoi de neuf en matière de produits ?

La cosmétique solide, une nouvelle facette de la marque, traduisant sa capacité d’innovation.

Parmi les développements récents, nous avons lancé une gamme de cosmétiques solides au mois de septembre 2021, en choisissant de commencer non par de l’hygiène mais par des soins, famille qui intéresse de plus en plus d’utilisateurs et à laquelle nous voulons apporter nos compétences. Cette gamme comprend 11 produits : 4 hydratants visage associés à autant de types de peau, avec les 4 nettoyants visage adaptés, plus un démaquillant, un hydratant corps et un déodorant. Nous y ajouterons de l’hygiène solide fin 2022, avec une dizaine de produits pour les cheveux et pour le corps. Fin 2022 arrive également une gamme de gemmothérapie sans alcool, avec une quinzaine de produits. Nous proposons aussi régulièrement de nouvelles huiles et macérats végétaux, en privilégiant des références qui ne sont pas les plus répandues. Nous avons ainsi depuis peu du macérat de fenugrec ou de l’huile végétale de moutarde française, ainsi que tout récemment le macérat de lys.

Il y a donc toujours du neuf ?

Pas seulement sur les produits ou leurs emballages : nous venons de terminer d’importants travaux dans notre distillerie, qui ont duré 2 ans et demi, malheureusement ralentis par la pandémie. Nous avons à cette occasion augmenté notre capacité de production, avec quatre cuves de distillation contre deux précédemment. Mais surtout, nous avons profité de ces travaux pour agrandir notre magasin d’usine, avec des espaces pédagogiques et un lieu dédié à la formation pour nos clients professionnels et particuliers. Notre objectif est d’avoir au moins 10 000 visiteurs par an.

Ouvert au public 7 jours sur 7 en été, attirant énormément de monde grâce au tourisme, c’est un formidable outil pour faire découvrir nos valeurs, notre savoir-faire, et construire notre notoriété et notre image de marque. Autant de choses qui ne peuvent que bénéficier, au bout de la chaîne, aux magasins qui ont nos produits en rayon.

Le nouveau magasin d’usine, vitrine du savoir-faire de l’entreprise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here