La Fourche lance son offre “anti-gaspi” pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Depuis le début de l’été, La Fourche compte un nouveau rayon anti-gaspi. Celui-ci rassemble des produits alimentaires et de consommation courante retoqués par les distributeurs ou les fournisseurs. Plutôt que de finir à la poubelle, ils sont aujourd’hui proposés aux 40 000 adhérents du pure player, à un prix réduit.

Avec ce nouveau rayon, La Fourche veut lutter contre un gaspillage souvent méconnu, qui représente pourtant plus de 50 % des pertes alimentaires1 : celles liées à la production et à la transformation des produits. Avec déjà plus de 20 000 produits sauvés depuis le mois de juillet, La Fourche veut aller plus loin et attirer des nouveaux fournisseurs soucieux de limiter leurs pertes.

Lucas Lefebvre, co-fondateur de La Fourche explique : « Nous avons constaté qu’il existe un gaspillage alimentaire « invisible », puisque les produits concernés n’arrivent même pas jusqu’aux magasins. Avec « anti-gaspi », nous voulons contribuer à lutter contre les excès d’un système de consommation qui forcent les fournisseurs à jeter des produits avant même de les proposer en rayon, sous prétexte qu’ils ne seraient plus au bon format, pas de la bonne couleur, ou sur lesquels on impose une DDM2 absurde ».

“Les raisons du gaspillage sont bien souvent triviales et n’altèrent jamais la qualité du produit. Dans près de la moitié des cas (48 %), il s’agit de DDM courtes. Le changement de packaging représente 40 % des produits tandis que la mauvaise anticipation de la demande et les produits jugés non-esthétiques comptent respectivement pour 8 % et 5 % de l’offre”, détaille La Fourche dans un communiqué.

À ce jour, les produits proposés concernent notamment les catégories suivantes : épicerie salée (lentilles, haricots, pâtes), épicerie sucrée (miel, confiture), vin, hygiène et maquillage.

1 Source « État des masses des pertes et gaspillage alimentaires : état des lieux par étapes de la chaîne alimentaire » – ADEME 2016.
2 DDM : Date de durabilité minimale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here