NUMERO : N°89-Mai Juin 2020

La protection contre les moustiques : tout ce qu’il faut savoir pour en parler sérieusement

Ils sont des milliards et des milliards, bien à l’abri dans leurs cachettes, prêts à nous attaquer, de jour comme de nuit, en silence… « Ils » ? Ce sont les moustiques, vecteurs potentiels de maladies graves, en particulier le moustique-tigre, apparu en France métropolitaine en 2004.

Pour se protéger directement, entre autres parce que le moustique-tigre est donc surtout actif en journée, la solution du répulsif cutané reste la meilleure. Mais attention, l’efficacité
de ces répulsifs est souvent critiquée, avec raison. De fait, rares sont les actifs et les produits réellement performants, à tel point que le règlement européen (n°528/2012) sur les biocides répulsifs (ces produits ne sont pas des cosmétiques !) exige, pour que les
produits puissent se prévaloir d’une telle action, qu’ils doivent d’une part contenir des substances actives approuvées à cet effet après évaluation officielle au niveau européen de leur efficacité et de leur innocuité, et d’autre part que le produit lui-même doit avoir prouvé son efficacité et son absence de risques pour la santé humaine, animale ou pour l’environnement.

Or, seules quatre substances actives isolées sont approuvées par l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) : le DEET 2,3 ; le KBR3023 ; l’IR3535 et le PMDRBO4. Le problème est que les deux premières présentent des risques avérés de toxicité ou d’irritation. Seules les deux dernières (le PMDRBO4 est la molécule analogue
au principe actif contenu dans l’extrait de l’huile essentielle d’eucalyptus citronné) présentent de bonnes caractéristiques d’efficacité et de sécurité.

D’où l’intérêt évident de privilégier (et de conseiller en magasin) les produits sur base naturelle, notamment les quelques huiles essentielles (ou leurs extraits) pour lesquelles l’ECHA a autorisé une allégation de répulsif anti-moustiques. Ce sont les actifs suivants :
huile essentielle (HE) de menthe, HE de lavande, citronellal, extrait de margousier, géraniol, Lavandin oil (extrait de Lavandula hybrida), Citriodiol® et extrait de Chrysanthenum cinerariaefolium. Le Citriodiol®, à l’odeur proche de celle du menthol, est le nom déposé pour la molécule pure extraite de l’huile essentielle des feuilles d’eucalyptus citronné (Corymbia citriodora).

La suite de l’article est à lire dans Bio Linéaires n° 89 -> ICI 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here