NUMERO : N°96-juillet-août 2021

LADRÔME LABORATOIRE : Éthique et responsabilité

Partagez cet article

La qualité des produits de ladrôme laboratoire doit beaucoup aux relations de proximité construites sur la durée avec ses producteurs partenaires.

|  Une démarche porteuse de sens

Depuis plus de 25 ans, ladrôme laboratoire – entreprise familiale indépendante – élabore, conçoit et fabrique des solutions de santé naturelle à base de plantes aromatiques et médicinales bio, proposant à son catalogue des compléments alimentaires (70 % des références), des cosmétiques (25 %) et également des parfums d’ambiance. Toute la chaîne de vie des produits est le fruit de son savoir-faire interne, depuis le sourcing jusqu’au conditionnement. Cette maîtrise 100 % intégrée du process, « de la plante au flacon », permet de garantir une qualité optimale.

De la plante au flacon : ladrôme laboratoire maîtrise toute la chaîne avec expérience.

Pour ladrôme laboratoire, l’objectif est de proposer des produits de bien-être bio à base de plantes, permettant de prendre soin de soi, dans une démarche porteuse de sens et responsable tout au long de la chaîne de vie des produits. Du sens avec les producteurs, grâce à une collaboration de proximité, chaque fois que cela est possible, et à des rémunérations justes pour soutenir la viabilité économique des exploitations. Sens également avec les collaborateurs directs, en valorisant leur travail d’innovation et de développement de produits reposant sur un savoir-faire reconnu et respectueux de l’environnement. Sens toujours pour le consommateur, avec des produits naturels et bio respectant leurs promesses d’efficacité et à un prix accessible, sens enfin par la prise en compte de l’impact écologique de ses activités dans son développement.

|  Un savoir-faire moderne construit sur la tradition

Fabrication d’un extrait hydro-alcoolique de plante fraîche.

Les années d’expertise dans le travail des plantes aromatiques et médicinales bio, au cœur de la vallée de la Drôme et du Diois, région historique de cette filière, se conjuguent avec un savoir-faire construit sur les piliers de l’herboristerie traditionnelle : phytothérapie, aromathérapie, sans oublier les élixirs floraux élaborés selon la méthode du Dr Bach, en qualité biodynamique.
Cette expertise en matière de conception et de fabrication de solutions de santé naturelle à base de plantes – qui sont transformées en interne pour partie (extraits de plantes, élixirs floraux, propolis…) – associe un process d’extraction à la fois traditionnel et artisanal à une approche R&D et analytique très moderne et efficace.

Concernant les fournisseurs, sélectionnés notamment sur leur adéquation avec les valeurs de la marque, la préférence est donnée aux circuits d’approvisionnement courts et à des partenaires locaux, via des relations directes et sur le long terme. Par exemple, pour la fabrication de sa gamme d’extraits de plantes fraîches, 82 % des plantes proviennent de France.
Des liens solides sont tissés avec les producteurs, en particulier grâce à la mise en place d’engagements pluriannuels ou à des investissements dans le développement local, que ce soit en France ou à l’étranger, afin de leur assurer une stabilité leur permettant de se structurer.

Toutes les matières premières sont bien entendu analysées, au sein du laboratoire de contrôle interne, quelques-unes de ces analyses étant confiées si nécessaire à des laboratoires externes spécialisés. Toutes les formulations sont également réalisées en interne, par le service R&D de ladrôme laboratoire, en collaboration avec un médecin naturopathe et phytothérapeute. Des consommateurs des produits ainsi que des ambassadeurs de la marque sont associés au développement des produits.
Afin de valider leur efficacité, certains produits sont soumis à des tests d’usage (par exemple le Roll’on tribilles de la nouvelle gamme Arti’Relax) ou d’efficacité (comme le Spray Anti-moustiques). Les nombreuses distinctions obtenues depuis plusieurs années par les produits ladrôme laboratoire (dont les « Meilleurs Produits Bio ») sont aussi là pour confirmer ensuite leur efficacité et leur appréciation par les consommateurs.

Les plantes constituent le socle commun de l’ensemble des préparations, quasiment sans utilisation de vitamines, oligo-éléments ou minéraux. Un choix délibéré de ladrôme laboratoire, qui estime, par honnêteté, ne pas pouvoir être expert et spécialiste dans tous les domaines, sa connaissance fine des plantes permettant déjà de répondre à la plupart des besoins.

Le laboratoire d’analyse et de contrôle du site de Saillans.

|  Des choix dictés depuis toujours par la raison

L’entreprise transforme exclusivement des plantes issues soit de culture bio soit de cueillette sauvage contrôlée : le bio est ancré dans ses gênes et fait partie de l’histoire de la marque depuis ses origines. Du bio qui est en outre du « bio éthique » et non pas du « bio étiquette ». En clair, l’objectif est non pas de privilégier le marketing mais d’offrir des produits finis répondant aux attentes des consommateurs mais qui privilégient authenticité, efficacité et transparence.

Les locaux éco-conçus de Saillans, cadre idéal pour développer et fabriquer des produits en harmonie avec la nature.

L’engagement éthique se reflète de bien d’autres façons. Depuis 2019, ladrôme laboratoire a formalisé ses valeurs-clés en signant une « politique d’achats responsables » avec, au centre de ses engagements, le respect de l’environnement, le développement du commerce équitable et, déjà évoquées plus haut, la proximité et la construction de relations sur le long terme avec ses partenaires. L’huile végétale d’argan et l’eau florale de rose sont ainsi certifiées « commerce équitable » selon le référentiel Fair for Life contrôlé par Ecocert. En 2021, ladrôme laboratoire souhaite continuer à certifier équitable de nouvelles filières, des projets étant en cours pour l’huile essentielle de tea tree et les huiles végétales de ricin et coco.

L’éthique se décline aussi dans les relations avec les collaborateurs de l’entreprise : parité homme/femme proche du 50/50 ; échelle des salaires ne dépassant pas le ratio 1:5, ce qui va bien au-delà des recommandations d’éthique salariale habituelles ; démarche constante de co-construction de relations de travail saines et équilibrées ; mise en place depuis plusieurs années d’un mécanisme volontaire d’intéressement, pour l’ensemble de ses collaborateurs ; congés non imposés ; vélos électriques à disposition et bornes de rechargement gratuites des vélos ; aménagement agréable des bureaux ; projet de jardin potager partagé ; etc.

|  Une responsabilité engagée

Les aspects liés à l’écologie et à la durabilité des produits ne sont bien sûr pas oubliés chez ladrôme laboratoire, qui – engagement fort de la part de la marque – a rejoint depuis janvier 2021 le collectif 1 % for the Planet et est membre actif de la Biovallée®, une association locale qui coordonne et encourage le développement des pratiques bio et responsables dans la vallée de la Drôme.

Une philosophie globale évidemment largement concrétisée dans les actes, le laboratoire appliquant par exemple à l’ensemble de ses produits les principes de l’éco-conception, en diminuant les poids et volumes des emballages, en favorisant des matériaux recyclés ou ayant un moindre impact environnemental, etc. En 2020 par exemple, les « best sellers » aroma au format classique de 10 ml ont été déclinés en 30 ml pour une approche à la fois économique et écologique (2 fois moins d’emballage). Un catalogue de produits vrac BtoB a été développé, de même qu’une gamme de flacons vides avec étiquettes pour des préparations « DIY ».

Concernant les locaux de production, des panneaux solaires fournissent depuis plusieurs années une partie de la consommation électrique du site de fabrication de Die, et celui de Saillans a été conçu pour récupérer l’eau de pluie des toitures et l’utiliser pour les sanitaires. En 2020, ladrôme laboratoire a également investi dans une installation de traitement de l’eau qui a permis d’arrêter l’utilisation d’eau minérale en bouteille, utilisée jusque-là dans la fabrication d’une dizaine de produits considérés comme sensibles. Entre 2019 et 2020, la quantité de déchets qui ont pu être envoyés dans des circuits de réemploi ou de revalorisation a été multipliée par quatre. Dans un autre domaine, plus de 1 000 produits ont été distribués gracieusement à diverses associations locales (Restos du Cœur de la Drôme, EHPAD du centre hospitalier de Die…).

Partagez cet article