NUMERO : N°96-juillet-août 2021

NATRACARE : Pour les femmes et pour la Planète

En juillet 2018, Natracare a organisé dans la station balnéaire anglaise de Brighton une marche de protestation contre l’utilisation de plastique dans les protections périodiques.

Santé et défense de l’environnement

Susie Hewson, fondatrice de Natracare.

Détenue à 100 % par Susie Hewson, la fondatrice et aujourd’hui directrice générale de l’entreprise, la marque Natracare a été créée en 1989 dans le but d’offrir aux femmes une alternative aux protections périodiques conventionnelles, qui contiennent, de notoriété publique, des substances chimiques potentiellement nocives.

Depuis sa fondation il y a plus de 30 ans, la marque continue d’innover, offrant des alternatives à la fois meilleures pour la planète et meilleures pour la santé. Aux protections féminines sont ainsi venus s’ajouter des serviettes post-accouchement, des serviettes pour incontinence, du papier toilette, des lingettes démaquillantes et intimes, ou encore pour bébés…

Pour Natracare, vendre n’est pas une fin en soi. L’objectif est d’informer les consommatrices afin de leur permettre de passer des produits conventionnels à des produits écologiques, en toute conscience et confiance, sans compromis sur la qualité. Une vision qui passe aussi par un soutien au réseau des magasins spécialisés bio français, à qui la vente exclusive des produits est réservée dans l’Hexagone.

Plus globalement, Natracare utilise sa voix pour faire campagne pour la santé des personnes et la défense de l’environnement. Une partie de son chiffre d’affaires est d’ailleurs reversé à des organisations à but non lucratif œuvrant dans ce sens. En 2019, Natracare est devenue la première marque de produits d’hygiène féminine à devenir membre de 1 % For the Planet, association qui reçoit ainsi 1 % de son chiffre d’affaires.

Stop aux composants chimiques

Le cœur de la gamme de Natracare, ce sont les tampons et les serviettes hygiéniques. Les tampons sont 100 % coton, contrairement aux tampons conventionnels en viscose ou en viscose et coton, qui risquent de perdre des fibres, ce qui semble être un facteur de risque dans l’apparition du syndrome du choc toxique (SCT), maladie infectieuse grave. Avec les tampons en coton bio, il y a beaucoup moins de pertes de fibres, car celles-ci sont plus longues et bouclées.

Natracare utilise exclusivement du coton bio certifié GOTS.

De plus, dans ces tampons, mais aussi dans les autres produits qui en utilisent, Natracare n’emploie que du coton bio certifié GOTS, ce qui garantit l’absence d’une éventuelle exposition aux substances chimiques potentiellement nocives présentes dans les produits conventionnels : la culture de coton est celle qui utilise le plus de pesticides !

Tous les produits Natracare sont fabriqués sans chlore, composés chlorés (et donc sans dioxine, qui en est dérivée) ni autre produit chimique à risque, grâce à l’utilisation d’un procédé de blanchiment du coton et de la cellulose dit TCF (« totally chlorine free », entièrement sans chlore), à base de peroxyde d’hydrogène. Le blanchiment est en effet utilisé pour détruire les bactéries dans le coton ou la cellulose, mais Natracare a choisi la solution la plus sûre.

Le blanchiment sans chlore fait partie de la norme GOTS, qui inclut par ailleurs, entre autres, une culture du coton selon les normes de l’agriculture biologique, ainsi que des exigences strictes en matière de commerce équitable.

Conformément aux normes européennes relatives à l’agriculture biologique, des échantillons aléatoires du coton récolté sont testés, par des laboratoires indépendants agréés, sur un large spectre de pesticides (dont le glyphosate). Même si cela n’est pas officiellement requis, Natracare réalise également des tests sur le produit fini, afin d’offrir une garantie supplémentaire de qualité.

Première marque conforme à l’EPD

Les serviettes hygiéniques et protège-slips Natracare sont de plus 100 % sans plastique issu de pétrole et ainsi plus respectueux de la peau, plus confortables et plus sains. La présence de plastique dans ce type de produits les rend en effet moins respirants, les porter toute la journée pouvant créer un environnement humide et inconfortable pour la peau. Pour Natracare, éviter la présence de plastique dans les protections périodiques est un point tellement important que la marque a même organisé une manifestation contre son utilisation en 2018 à Brighton, station balnéaire très fréquentée d’Angleterre.

Voulant afficher une transparence totale, Natracare liste depuis toujours sur ses emballages _ contrairement à de nombreuses marques qui refusent de le faire _ l’intégralité des composants, alors que ce n’est pas non plus une exigence légale pour les produits d’hygiène féminine. Natracare estime en effet que les utilisatrices ont le droit d’être totalement informées.

La liste complète des composants est indiquée sur les emballages, alors que cela n’est pas une obligation légale.

La marque réfléchit également toujours avec attention à tous les composants qu’elle met en œuvre dans ses produits, dans l’optique de les rendre aussi efficaces que possible. Par exemple, au lieu d’utiliser du coton, même bio, comme cœur absorbant dans les serviettes et les protège-slips, elle a choisi d’utiliser de la cellulose végétale. Celle-ci est en effet plus absorbante que le coton, aidant de plus les fluides à se diffuser sur toute la surface, d’où au final une serviette plus efficace et plus confortable à porter. Cette cellulose végétale est issue de forêts gérées durablement, ainsi que l’atteste la certification Nordic Eco Label.

La préoccupation de l’incidence écologique de ses produits est permanente chez Natracare. D’ailleurs, elle a été la première marque de protections périodiques au monde à obtenir une « déclaration environnementale de produit » (en anglais EPD, pour Environmental Product Declaration), basée entre autres sur les normes ISO 14040 (management environnemental / analyse du cycle de vie) et ISO 14025 (marquage et déclarations environnementaux). Cette déclaration implique d’évaluer l’ensemble du cycle de vie des produits, la façon dont les matières premières sont approvisionnées, les composant utilisés, les déchets générés par l’entreprise, etc. Voilà pourquoi Natracare est la première marque de produits d’hygiène féminine à mesurer leur empreinte carbone.

Recommandé par les gynécologues

L’offre écologique et l’engagement de la marque à protéger notre planète est d’ailleurs une des deux raisons principales faisant que les utilisatrices choisissent Natracare. L’autre raison est qu’elles ont souvent eu des problèmes de santé liés aux produits conventionnels, non bio. Les produits Natracare sont d’ailleurs recommandés par beaucoup de gynécologues, qui estiment que ces produits sont meilleurs pour la santé intime et pour les peaux sensibles. L’entreprise reçoit régulièrement des demandes d’échantillons de gynécologues qui souhaitent inciter leurs patientes à passer aux produits Natracare.

Comme en témoignent les nombreux avis de consommatrices sur les boutiques bio en ligne vendant les produits Natracare, beaucoup disent qu’une fois qu’elles les ont utilisés, il est difficile de revenir en arrière et qu’elles restent pour cela fidèles à la marque. Outre les avantages pour la santé, l’efficacité fait aussi partie des critères de satisfaction : il y a quelques années, Natracare a fait réaliser en France des tests auprès d’un panel de femmes, sur les serviettes Ultra Extra Pads, et l’efficacité a été la caractéristique du produit la plus fréquemment mise en avant. Plusieurs références (tampons applicateurs, serviettes d’incontinence, protège-slips emballés et serviettes Ultra Extra) ont été récompensées par le prix « Meilleur Produit Bio », une distinction dont la marque est particulièrement fière, car elle est attribuée directement par les utilisatrices.

Des serviettes Maxi : Natracare participe à la lutte contre la précarité menstruelle en offrant ses produits.

Aux côtés des femmes

Sujet d’actualité, Natracare participe à la lutte contre la précarité menstruelle, un partenariat ayant par exemple été mis en place en France avec l’association Marguerite & Cie, dont l’objectif est d’offrir gratuitement des protections périodiques dans les écoles, universités et sur les lieux de travail.

Natracare est également la première marque de protections périodiques du monde à être devenue un « employeur respectueux de l’endométriose », cette maladie gynécologique encore trop méconnue. Cela signifie que si une collaboratrice en souffre, ou a d’autres problèmes de santé liés aux règles, l’entreprise l’aide à faire face à ses obligations professionnelles dans les meilleures conditions possibles, faisant preuve de compréhension et de flexibilité.

Il faut cependant souligner que l’engagement de Natracare ne se limite pas aux femmes : la marque a établi un partenariat avec Babbasa, une organisation de sa région d’implantation, dont le but est d’apporter aux jeunes de tous horizons des conseils d’orientation et un soutien afin de s’assurer qu’ils ont une chance équitable de développer leurs compétences et leur carrière, en particulier ceux issus d’un milieu défavorisé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here