Naturopera lance son usine de couches écologiques en France

Partagez cet article

Alors que 90 % des couches vendues en France sont fabriquées à l’étranger, Naturopera, pionnier de la couche écologique en réseau bio avec sa marque Tidoo, va se doter de sa propre usine. Celle-ci sera, dès 2022, le premier site de production français de couches exclusivement écologiques. Conçue pour être à la pointe de la technologie et de l’écologie, cette usine sera implantée à Bully-les-Mines (Hauts-de-France).

Une implantation stratégique

Naturopera, dans un communiqué, précise avoir « fait le choix des Hauts-de-France pour participer à la redynamisation de ce territoire mais aussi pour bénéficier de la présence d’une main d’œuvre qualifiée et compétente, issue d’un long héritage du savoir-faire industriel ». Avec son usine, Naturopera va multiplier par deux ses effectifs en un an. Pour cela, une campagne locale de recrutement a été lancée avec pour premier objectif plus de 40 personnes embauchées jusqu’en septembre 2022, et jusqu’à 100 personnes à horizon 2-3 ans. Les métiers seront divers, allant de la production à la qualité, de la R&D à la maintenance, de la chaîne logistique aux métiers supports.

Un projet industriel ambitieux

D’une surface de 19 000 m2, la nouvelle usine Naturopera sera dotée dès 2022 d’une première ligne de production d’une capacité de 200 millions de couches par an. Une deuxième ligne sera installée courant 2024. Grâce à des machines et des équipements dernière génération, Naturopera indique avoir « pour ambition de devenir le champion national des couches écologiques mais aussi le leader de l’innovation sur son marché ».

Une usine à la pointe de l’écologie

En plus de produire des couches écologiques, l’usine Naturopera veut être la plus respectueuse possible de l’environnement dans son fonctionnement : contrat avec Enercoop (coopérative d’électricité verte, locale et citoyenne), moteurs industriels peu consommateurs,  récupération de chaleur et d’eau…

À lire aussi -> NATUROPERA : Des produits du quotidien qui changent tout

Une invitation au tourisme industriel

Naturopera souhaite que cette usine fasse partie d’un vaste projet écologique et culturel bénéficiant à l’ensemble de la population locale. Une offre de tourisme industriel dont l’usine sera un premier échelon va être développée. L’usine Naturopera sera en effet la première usine de couches écologiques de France accessible et visitable tout au long de l’année par le grand public. Dans un second temps, un site biodiversitaire dédié à la découverte de l’écologie, de l’agriculture biologique et à la préservation de la biodiversité verra le jour à quelques kilomètres de l’usine. 

Un projet de 14 millions d’euros

Kilian O’Neill et Geoffroy Blondel de Joigny, fondateurs de Naturopera.

Ce projet d’usine, qui a nécessité un financement de 14 millions d’euros, a reçu le soutien financier d’acteurs publics (Bpifrance, communauté d’agglomération de Lens-Liévin, Région Hauts-de-France) et privés (fonds d’investissement Regain 340, banques de la société). « Aujourd’hui encore, nous importons du bout du monde, au mépris de la question écologique et souvent de la question sociale. L’exemple est parlant en matière de couches bébé, pourtant l’un des premiers marchés de première nécessité non-alimentaire : en 2021, moins de 10 % des 3,2 milliards de couches vendues sur notre territoire sont fabriquées en France. Nous devons préserver l’emploi, notre souveraineté industrielle, notre planète, et enfin nos tout-petits, grâce à des standards de qualité et de sécurité élevés. Voilà pourquoi Naturopera lance, avec fierté, sa première usine en France, à Bully-les-Mines », soulignent Kilian O’Neill et Geoffroy Blondel de Joigny, fondateurs de Naturopera.

À propos de Naturopera
Créée en 2013 par Geoffroy Blondel de Joigny et Kilian O’Neill, la PME française Naturopera est spécialisée dans les produits du quotidien bio et écologiques. Naturopera rassemble huit marques distribuées en réseau bio, en grandes surfaces, en pharmacie et sur Internet : Tidoo, Carryboo, Libellys (bébé) ; Tadam (hygiène féminine), Hygios, Safe, Clean et L’Atelier du DIY (entretien de la maison). Acteur leader en France des couches écologiques en réseau bio, Naturopera compte 35 salariés et annonce 40 millions d’euros de chiffre d’affaires à fin 2021.

Partagez cet article