Réglementation et consommation du vrac au Forum des Bio tendances

Nul ne peut l’ignorer, le vrac est désormais associé à une consommation responsable. Toutefois, son rapide développement et la Covid-19 soulèvent plusieurs questions sur ce mode de consommation. C’est pourquoi, Réseau Vrac fera un point sur son évolution réglementaire et sa consommation lors du Forum des Bio Tendances, organisé par Bio Linéaires à Natexpo.

Inscriptions au Forum des Bio Tendances -> ICI 

Les avancées réglementaires de la vente en vrac

La vente en vrac est désormais consacrée par la législation française comme une « pratique commerciale encouragée » visant à réduire le gaspillage des ressources notamment alimentaires et les déchets d’emballage jetables. Une définition officielle de ce nouveau mode de consommation durable et responsable est posée et repose sur les critères suivants : l’absence d’emballage primaire, la juste quantité, le libre-service et le contenant réutilisable ou réemployable. Nous ferons le point sur ces quatre critères et leur cadre juridique. En outre, le principe selon lequel tous les produits de consommation courante doivent pouvoir être vendus en vrac est expressément inscrit et, en conséquence, une obligation pour les cahiers des charges des produits sous AOP ou IGP de prévoir les modalités de leur vente en vrac en termes de traçabilité notamment.

A lire aussi -> Le troisième Salon du Vrac a lieu les 7 et 8 septembre à Pantin

Les restrictions qui existent aujourd’hui pour des produits tels que le lait, les compléments alimentaires, l’huile d’olive (dont la vente en quantité choisie se fait en service assisté), les graines de chia, les produits surgelés, les huiles essentielles, vont devoir être revues. Un projet de décret fixant une liste de produits exclus de la vente en vrac est en préparation. La loi précise qu’une restriction ne peut être justifiée que pour des motifs de santé publique. Enfin, le droit du consommateur d’être servi dans un contenant réutilisable ou réemployable est consacré : dans quelles conditions le consommateur devient-il responsable de l’hygiène et de l’aptitude de son contenant ? Quelles sont les conséquences pratiques de ces avancées réglementaires pour les produits alimentaires et non alimentaires ? Quels freins doivent encore être levés ?

Vrac et Covid-19

Réseau Vrac répondra également aux nombreuses questions soulevées par la crise pandémique que nous traversons, notamment sur les modes de consommation. Les commerces de vente en vrac ont pu, comme tous les commerces alimentaires, poursuivre leur activité pendant la période de confinement. Comment les commerces se sont-ils adaptés aux mesures barrières, comment les consommateurs vrac ont-ils réagi pendant la crise ? Quels changements ont-été préconisés et mis en place pour rassurer le consommateur ? Quels sont les constats aujourd’hui ? 

Consommation vrac : spécificités, évolutions et perspectives

Créé pour structurer et développer la filière vrac, Réseau Vrac est témoin depuis 2016 des évolutions de ce secteur. Si seulement une poignée de commerces spécialisés existaient en 2015, on compte fin 2019 près de 400 commerces de ce type. Qu’en est-il du côté des tendances de consommation ? Le consommateur est-il prêt à sortir du pré-emballé pour le vrac ? Réseau Vrac présente sa vision de la consommation vrac en abordant les intérêts de ce mode de distribution face aux enjeux sociétaux actuels. Il sera fait état de deux études de l’association menées à l’échelle française et européenne sur les commerces spécialisés vrac pour saisir les raisons de l’émergence de ce mode de distribution et observer la typologie de ces commerces : Quels produits y trouve-t-on ? Où sont-ils situés ? Quelle est leur clientèle ? Au-delà des commerces spécialisés, les tendances de consommation en vrac des Français sont à la hausse.

A lire aussi -> La croissance du secteur vrac est repartie depuis le déconfinement

À partir d’une étude menée en collaboration avec Nielsen, l’association présentera les attentes et besoins et freins du consommateur : vision du vrac, raison du non-achat de certains produits, nature des produits particulièrement plébiscités, canaux de distribution préférés pour l’achat en vrac… La consommation vrac se développe mais est encore loin d’être la norme. Consommer vrac nécessite de changer quelque peu ses habitudes, ce qui peut paraître compliqué et soulever de nombreuses questions : Est-il possible de tout acheter en vrac ? Comment se servir en magasin ? Quels contenants pour quels produits ? Indéniablement, la démocratisation de la consommation vrac ne sera fera pas sans accompagnement. C’est pourquoi Réseau Vrac a sorti en septembre « Vrac Mode d’Emploi », premier livre dédié à la consommation vrac, avec des conseils pour aider les commerçants à promouvoir ce type de distribution et les consommateurs à désacraliser cette transition étape par étape. 

Rdv à Natexpo sur le stand de Bio Linéaires : stand F130.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here