NUMERO : N°96-juillet-août 2021

TAIFUN TOFU : la quintessence du tofu bio

Partagez cet article

Expert en tofu depuis plus de 30 ans, Taifun décline son savoir-faire dans une large gamme de produits.

|  Une structure d’entreprise originale

Implantée à Fribourg-en-Brisgau au Pays de Bade, à quelques kilomètres du Rhin et de la frontière française, Taifun-Tofu GmbH fait partie de ces entreprises pionnières de la Bio dont les origines remontent aux années 1980, quand toute une génération cherchait à imaginer un monde meilleur, plus respectueux des hommes et de l’environnement. Une génération à laquelle appartenait Wolfgang Heck et qui, alors qu’il se passionnait pour la culture et les traditions asiatiques, culinaires entre autres, découvrit le tofu bio grâce à Klaus Kempff, fribourgeois comme lui. Une découverte qui devint vite une passion, en raison de toutes les valeurs écologiques, éthiques et économiques que ce tofu représentait. Mais aussi en particulier parce que ce produit riche en protéines était d’évidence pour eux un aliment d’avenir.

Wolfgang Heck, co fondateur de Taifun et créateur de la fondation Heck.

Cette passion conduisit à la création par Wolfgang Heck et Klaus Kempff, en 1987, de la société Taifun-Tofu GmbH, qui compte aujourd’hui environ 270 collaborateurs en Allemagne et est devenue le leader de son marché, grâce à la qualité supérieure reconnue de ses produits.
Plus de 30 ans après sa création, Taifun est toujours – et c’est une de ses forces – une entreprise indépendante, à la structure originale, puisqu’elle est gérée par la Heck-Unternehmensstiftung, une fondation créée par Wolfgang Heck et dont les valeurs sont l’équité et une vie en commun apaisée.

L’ambition de Taifun est d’apporter sa contribution aux problèmes de l’alimentation dans le monde et aux changements qui se produisent actuellement, notamment grâce aux possibilités qu’apporte le végétal. Une contribution qui passe par l’offre d’une large variété de produits et d’innovations réussies, élaborées à partir de matières premières bio de haute qualité, en premier lieu le soja, plante ayant une très longue tradition d’emploi en Asie. Et parce que l’amont est aussi important, Taifun s’investit également dans la promotion de la culture de soja bio en Europe ainsi que de l’agriculture bio en général.

|  Une gamme inspirante et gourmande

Préparation soigneuse de filets de tofu à la japonaise.

L’assortiment Taifun est centré sur deux types de tofu : d’une part le tofu de base, qui est proche du tofu traditionnel d’Asie, notamment le tofu nature, le tofu soyeux et le tofu fermenté, et d’autre part des spécialités de tofu, dont entre autres le tofu fumé.

Innover est chez Taifun une seconde nature, car la dégustation du tofu est une véritable invitation au plaisir quand les produits sont conçus avec imagination et subtilité comme sait le faire la marque depuis des années, afin de surprendre et de séduire les consommateurs. Car si l’inspiration vient du Japon, les déclinaisons de goûts, d’épices ou d’herbes sont issues d’autres cultures, entre autres le monde méditerranéen, comme avec le tofu Rosso et le tofu Basilico, ou avec des saveurs plus exotiques, comme le tofu Curry-Mango.
Dans toutes les recettes, Taifun utilise exclusivement des ingrédients naturels, ayant fait de plus le choix de renoncer à tous les additifs ou auxiliaires de fabrication. Au total, environ 70 matières premières sont utilisées, provenant en grande partie d’Europe.

|  Du soja 100 % bio d’origine proche

La plus importante, qui est le soja bien sûr, 100 % bio, provient directement de 170 agriculteurs sous contrat avec Taifun, situés en Allemagne, en Autriche et également en France (Alsace et Jura), agriculteurs avec lesquels l’entreprise entretient en permanence une coopération étroite. La politique d’achat met l’accent sur les relations à long terme avec les fournisseurs et des échanges fondés sur le respect mutuel, Taifun étant globalement engagé dans un dialogue direct de partenariat avec tous ses prestataires de services et tous les autres fournisseurs également.

Kristina Bachteler, experte en soja chez Taifun, sur le terrain avec Otmar Binder, producteur de la région de Fribourg en-Brisgau.

Taifun a mis pour cela en place une « déclaration de mission de fournisseur », qui fait partie de sa culture d’entreprise et sert de base à ses relations avec tous les partenaires de la chaîne d’approvisionnement. Des évaluations annuelles des fournisseurs permettent de vérifier l’orientation fondamentale de cette coopération, les visites sur place et les audits de ces fournisseurs permettant une vision directe de la chaîne d’approvisionnement.

Pour toutes les matières premières, Taifun est particulièrement pointilleux sur le respect de la dignité humaine tout au long de cette chaîne. L’entreprise se base pour cela en particulier sur la classification BSCI des pays (Business Social Compliance Initiative, c’est-à-dire « initiative de conformité sociale en entreprise »). Taifun utilise ainsi de préférence, si elles sont disponibles, des matières premières de provenance régionale ou européenne, et sinon de pays classés sans risque selon la BSCI.

L’idéal, pour Taifun, ce sont les matières premières provenant de ses propres projets de culture. C’est la raison pour laquelle le soja, matière première centrale, est acheté directement aux agriculteurs sous contrat évoqués plus haut. Et comme ces derniers sont situés en Allemagne, en Alsace, dans le Jura et en Basse-Autriche, c’est une garantie que les normes sociales légales sont élevées.

|  Des emballages réduits au minimum

Pionnier de la Bio, Taifun n’utilise que des emballages les plus écologiques possibles, à savoir des films d’emballage aussi minces et aussi légers que possible, qui sont de plus constamment réduits. Avec un poids de 5 g d’emballage pour 200 g de produit, la production et le transport des films d’emballage sont plus écologiques, par exemple, que le verre non consigné.
Ces emballages se composent de couches fines de polyéthylène (PE) et de polyamide (PA), deux matières plastiques n’ayant besoin d’aucun additif, entre autres pour les rendre souples. Ces plastiques offrent des avantages spécifiques parfaitement adaptés aux préparations à base de tofu. Le PA, par exemple, conserve très bien l’arôme des produits et possède de plus une résistance élevée à l’usure. Quant au PE, il présente une basse perméabilité à la vapeur d’eau et à l’oxygène. En combinant ces différents matériaux, Taifun obtient un emballage optimal d’une haute qualité.

La vente en vrac, qui connaît une demande croissante de la part des consommateurs, a bien entendu été envisagée par Taifun, de même que la vente de tofu frais à la coupe au comptoir. Mais ceci n’est envisageable que si de très courtes durées de transport et de stockage sont garanties et si les produits sont rapidement consommés, ce qui n’est pas le cas en général avec les produits Taifun car ils sont vendus dans 12 pays européens.

|  Des salariés impliqués et choyés

Comme pour sa stratégie globale, afin de renforcer toutes les approches liées à la durabilité et à l‘éthique de son action entrepreneuriale, Taifun se base, pour son fonctionnement interne et ses relations avec ses collaborateurs, sur les principes de « l‘économie du bien commun ». Taifun est d’ailleurs membre certifié de l’association allemande Gemeinwohl-Ökonomie Deutschland e.V. (Association pour l’économie du bien commun).

Tout au long de l’année, Taifun fait découvrir les qualités de son tofu dans de nombreux salons internationaux.

Cela se traduit par toute une série de mesures et d’actions impliquant les salariés. Les collaborateurs de l’entreprise participent ainsi à de nombreuses décisions, par exemple le cadre horaire des équipes de travail, qui est élaboré conjointement par le comité d’entreprise, les cadres et les employés. Des réunions sous forme de discussions guidées ont également lieu régulièrement, auxquelles les collaborateurs peuvent participer activement. Sur le plan du bien-être au travail, les exemples sont nombreux, parmi lesquels on peut citer la promotion de la santé préventive, par la participation à la location de vélos ou des abonnements à des centres de fitness. Un kinésithérapeute apporte ses compétences pour l’amélioration des postes de travail : bureaux réglables en hauteur, tapis de sol facilitant la station debout prolongée, etc. Une attention particulière est accordée à la production, où les employés sont souvent appelés à pousser ou soulever des charges lourdes.
Chez Taifun, proposer des produits bénéfiques pour une alimentation équilibrée et bons pour la planète et l’environnement, cela se conjugue aussi avec la santé et le bien-être des collaborateurs.

Partagez cet article