Entretiens à Natexpo : Moulin des Moines

Bio Linéaires s’est arrêté sur le stand de Moulin des Moines afin de faire le point avec Christophe de Saint-Pierre sur la situation de l’entreprise historique de la bio, victime d’un incendie début août. Remise à niveau des commandes, nouveaux projets, vous le verrez, les nouvelles sont très rassurantes ! 

Écouter l’interview de Christophe de Saint-Pierre de Moulin des Moines

 

Bio Linéaires : Je suis en compagnie de Christophe de Saint-Pierre qui est le directeur commercial de Moulin des Moines, nous sommes sur son stand et nous voulions lui poser déjà une première question suite au sinistre que vous avez vécu au mois d’août : comment aujourd’hui est la situation ?
Christophe de Saint-Pierre : Merci Bio Linéaires de pouvoir nous interroger sur le sujet et de pouvoir évidemment rassurer l’ensemble de notre clientèle et l’ensemble des consommateurs. Le moulin a eu un sinistre le 5 août et l’aspect qui, moi, me créé une émotion énorme c’est que le 22 août, on était déjà en capacité de redémarrer nos activités. C’était pas simple, il a fallu prendre des décisions, l’une importante qui est effectivement la chance d’avoir en face du lieu du sinistre un espace, étroit certes, mais qui permettait de pouvoir reconstruire les bureaux, de pouvoir remettre en place le picking, un stock de marchandises et l’un des points importants à noter, c’est que toutes nos équipes étaient attendues au rendez-vous d’être prêt à fonctionner dans son poste.

Évidemment, les Meckert voulaient licencier personne, on les salue pour ça, et aujourd’hui le fait de redémarrer dans un temps ultra-rapide, en 15 jours, permet de conserver un lien avec l’ensemble de notre clientèle et avec l’ensemble des consommateurs. Donc aujourd’hui, on a un dialogue très serein, pas à pas, on redémarre et y a une capacité volontaire à mettre, je dirais, sur pied notre histoire notamment autour de la graine de céréales et autour de la meunerie, ça c’est un point important, la tour de meunerie, elle est là, pour la rendre opérationnelle y a un nettoyage important à faire, il est entamé, on a déjà quelques références qui ont déjà redémarré donc là on est en septembre, y a deux-trois références qui sont là et puis, en octobre, on pourra en apporter beaucoup plus en novembre certainement et par la suite, on sera en capacité de reporter toute la gamme.

« le fait de redémarrer en 15 jours nous permet de conserver un lien avec l’ensemble de notre clientèle et des consommateurs »

BL : De ce fait, j’allais dire, vous êtes présent à Natexpo – fidèle exposant depuis quand même de multiples années – il y a certainement un sentiment un peu différent cette année, quelle a été la perception de votre clientèle tout au long de ces trois jours ?
C. D. S. P. : Alors à cette interrogation déjà je salue Natexpo qui d’une façon très généreuse, et comme d’autres effectivement dans la profession, nous ont signifié un soutien, et Natexpo nous a invités à ce salon donc, vraiment, merci Natexpo. On sent le soutien effectivement de notre clientèle qui nous dit au travers de ce qu’ils ressentent par rapport aux consommateurs, le Moulin c’est bien ce que vous faites, on comprend votre sinistre, on va être patient avec vous et on va vous soutenir.

Comme aujourd’hui, nous sommes en capacité quasi-totale de pouvoir fournir notre gamme de chocolats et bien celle-ci est active dans les scénarios qui s’offrent devant nous : Halloween, Saint-Nicolas, Noël, Pâques et ainsi gérer toutes les fêtes au cours de l’année et puis autour de ces thématiques, on a aussi nos tablettes qui sont là d’une façon récurrente. Donc notre force, elle est dans notre volonté, dans les soutiens familiaux, de rebondir et de savoir qu’on crée ce lien de fourniture de marchandises vers l’ensemble des consos. On a la gamme de biscuits qui est disponible, la gamme des produits apéro qui sont disponibles, les galettes soufflées.

Dans un avenir proche va être rebâti, sur le site du moulin, l’ensemble de nos activités et un point neuf qui va arriver aussi, c’est intéressant pour l’année 2023, nous aurons une activité de floconage et qui va compléter l’ensemble de nos activités de mueslis, de crunchy, de granolas.

Propos recueillis par Antoine Lemaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here