[Exclu BL] Pourquoi demander le retrait du volet bio de l’Agribalyse ?

[Exclu BioLinéaires] ACV, Agribalyse, Ecoscore… Dans une série de 8 articles, Claude Aubert fait le point pour Bio Linéaires – avec le soutien des Comptoirs de la Bio – sur un sujet complexe qui influencera certainement l’agriculture biologique. Après avoir présenté l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) dont l’objectif est d’estimer l’impact d’un produit sur l’environnement, sa déclinaison aux aliments puis le volet bio d’Agribalyse et ses incohérences, sans oublier un rappel du bon usage de la terre, Claude Aubert explique pourquoi les organisations biologiques demandent le retrait du volet bio d’Agribalyse.

5. Pourquoi demander le retrait du volet bio de l’Agribalyse ?

Comme nous l’avons vu, la méthodologie Agribalyse, dans son état actuel, défavorise systématiquement les produits bio, ce que les utilisateurs de ces données ne sont pas censés savoir. Une modification des critères, la prise en compte de ceux qui ne le sont pas, et une meilleure pondération des différents impacts, permettrait d’établir une classification plus cohérente des produits agricoles en fonction de leur impact sur l’environnement. Mais ce travail demandera du temps, d’autant que dans certains cas on manque de références. Par exemple, l’impact des modes de production sur la teneur du sol en matière organique et sur la capacité des sols à séquestrer du carbone est encore imparfaitement documenté. Pour cette raison, les organisations bio, et en particulier l’Itab, demandent aux pouvoirs publics de retirer purement et simplement, en attendant de disposer de toutes les données, le volet bio d’Agribalyse. Et on peut s’étonner que ce volet ait été mis à la disposition des opérateurs sans que ses imperfections – considérables – soient corrigées. D’ores et déjà, le volet bio d’Agribalyse est utilisé par plusieurs organisations pour déterminer pour chaque aliment un score écologique, l’Eco-Score.

Suite ->D’Agribalyse à l’Eco-Score – Semaine 8
Inscription à la newsletter de Bio Linéaires pour suivre cette série -> ICI.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here