Les besoins en capitaux de plus en plus importants dans la distribution spécialisée bio

Partagez cet article

Dans un contexte où la distribution spécialisée bio est en cours de concentration, certains acteurs activent des outils de capitalisation. Le dernier en date est l’opération de LBO de la société Marcel & fils.

A lire aussi -> Marcel & Fils, poids lourd des enseignes régionales

Lorsque les distributeurs ont défini leur positionnement commercial et que leur structure fonctionne, le développement se fait soit par la création, soit par des rachats de point de vente. Cette situation engendre des besoins de capitaux conséquents. Certains ont des surfaces financières suffisantes, d’autres doivent les trouver. Ces derniers réalisent des opérations afin d’utiliser des actifs pour financer des investissements, principe de base économique. L’équilibre entre la capacité de remboursement de la dette et le management sont la clé de la réussite de l’opération. La pérennité repose sur les capacités des dirigeants à assurer le développement de l’entreprise, sa stabilité sociale et une excellente gestion financière.

Partagez cet article