NUMERO : N°66 -Juillet Août 2016

Prune bio : l’incontournable du rayon été …

Avec une consommation de près d’un kilo par an et par personne, la prune est un des fruits les plus appréciés des français en été. Bien qu’il soit pour la plupart des ménages un achat d’impulsion, ce produit propose une segmentation variétale très intéressante avec une gamme de couleur allant du vert jusqu’au bleu noir. Enfin, outre ses qualités gustatives et ses multiples utilisations (crue ou cuite), elle bénéficie aussi d’une très bonne réputation en matière nutritionnelle.

Variétés

Bien que l’on recense près de 2 000 variétés de prunes dans le monde, on retrouve principalement en France que quelques variétés. Parmi les plus connues et appréciées, citons la Reine-Claude, la Mirabelle et la Quetsche. On distingue deux origines : les européennes et les américano-japonaises.

Les européennes

  • la Reine Claude : avec plus d’un tiers de la production française (hors prunes à pruneau), c’est la préférée. D’une robe verte-dorée, elle est sucrée, juteuse et se consomme aussi bien crue ou cuite. Il existe trois autres variétés de Reine Claude : la Reine-Claude d’Oullins, peu sucrée, à chair souple et de couleur vert-jaune (maturité fin juillet), la Reine-Claude Dorée, aussi nommée la « Vraie » ou la « Verte », disponible en août, très sucrée et juteuse et enfin la Reine-Claude de Bavay, avec sa chair ferme et vert-jaune cueillie jusqu’à mi-septembre.
  • la Mirabelle : petite et jaune orangée, elle est très sucrée et est aussi réservée aux desserts et aux confitures. Elle bénéficie d’une IGP.
  • la Quetsche : avec sa robe bleutée et sa chair vert orangée, cette prune est ferme, juteuse et très sucrée. Elle est utilisée en fruit de table, en confiture, en tarte ou en sorbet.
  • La Président : moyennement ferme et juteux, ce très gros fruit ovale à peau bleue et à chair verte-jaune s’utilise surtout en cuisine (conserve, fruits séchés). Bien mûr, il est idéal comme fruit de table.

Les américano-japonaises

Issues de la zone Pacifique, ces variétés sont généralement plus précoces que les variétés traditionnelles.

  • La Golden Japan : cette prune jaune est plus acide. Très précoce (mi-juillet), elle est la plus cultivée en France.
  • La Black Amber : avec sa forme aplatie et sa peau violet foncé, cette grosse prune possède une chair jaune rouge. Elle est plutôt ferme et peu sucrée.
  • La Stanley : d’une peau bleutée, cette prune dispose d’une chair verte, ferme et peu sucrée.

Les autres variétés disponibles sont la Friar, l’Allo et l’Angeleno. Cette dernière plus tardive arrive sur le marché mi-septembre et à l’avantage de bien se conserver.

Enfin, rappelons que la prune d’Ente est la variété des pruneaux.

Qualités et bienfaits nutritionnels

  • effet laxatif : en raison de sa teneur en fibres et à d’autres composants comme le sorbitol. Pour réduire ces effets, il est conseillé de sélectionner les fruits les plus mûrs.
  • moyennement calorique : la prune apporte en moyenne 48,7 Kcal pour 100 g soit 206 kJ.
  • riche en vitamines :  Vitamine C (mg / 100 g) : 5,4
  • riche en minéraux : Potassium (mg /100 g) : 243 mg
  • riche en tannins : la prune rouge serait plus riche en tannins et en polyphénols que la prune jaune (Valero, 2012).

Bien la choisir et la conserver

Les prunes sont récoltées du mois de juillet à mi-septembre. À l’achat, elles doivent être recouvertes de pruine. Ce voile « blanc » de cire naturelle les protège des chocs thermiques. C’est un des gages de fraîcheur. Leur fermeté l’est aussi. Elles devront être fermes à légèrement souples au toucher. Eviter les fruits durs car ils risquent de ne jamais atteindre leur pleine saveur. Les prunes se gardent à température ambiante si elles ne sont pas parfaitement mûres. Elles se conservent quelques jours au réfrigérateur lorsqu’elles sont mûres. Veillez à les sortir quelques heures avant de les consommer afin qu’elles reprennent leur pleine saveur et qu’elles soient bien juteuses. Les prunes supportent bien la congélation à condition d’enlever les noyaux.

Précautions et information en rayon

Malgré leur apparente fermeté, la prune reste très fragile et se prête peu à la présentation en grande masse en tête de gondole. Privilégiez des petits volumes, étendus sur une grande surface et pensez aussi à les proposer préemballés en barquettes de 300 g ou 1 kg.

Côté information, pensez à indiquer le nom de la variété et la segmentation par couleur. Ces éléments supplémentaires facultatifs rajoutés sur le pancartage permettront de guider davantage le consommateur.

À savoir

Pas moins de 41 composés phénoliques ont été identifiés dans la prune comme des acides cafféoylquiniques, l’acide feruloylquinique, etc. (sources : Jaiswal, 2013).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here