NUMERO : N°64 -Mars avril 2016

Dynamiser l’espace semences pour le printemps…

Le saviez-vous : le printemps est la période la plus propice en matière de semences potagères, aromatiques et fleurs. Comme pour tous les rayons « saisonniers », il est donc important d’anticiper pour offrir un maximum de références à vos clients amateurs de jardins ou tout simplement à ceux qui possèdent un balcon. Outre le plaisir, l’économie et le geste écologique que procure l’acte de cultiver son jardin, il ne serait rien, sans les semences. C’est pourquoi proposer une telle offre semble indispensable et reste somme toute très facile à mettre en place ! 

Pourquoi proposer des semences bio ?

Une clientèle potentielle…

Mettre en place un nouvel espace semences bio ou le développer aura logiquement un effet positif sur la clientèle. Il permettra :

  • de sensibiliser les consommateurs au plaisir de voir pousser eux-mêmes leurs propres légumes bio et les encourageront sans doute à créer leur propre potager bio,
  • de récupérer de nouveaux clients qui vont habituellement en jardinerie et qui ne trouvent pas toujours une offre complète en bio,
  • de toucher toutes les personnes qui disposent d’un petit espace (mini-jardin, balcon, terrasse…),
  • d’augmenter le service client et la fidélité,
  • de développer un chiffre d’affaires additionnel.

Proposer une offre semences bio renforce aussi les consommateurs dans leur démarche bio. Ce retour aux bases de l’agriculture, du terroir leur redonne un « sens » et peut les aider à retrouver une certaine légitimité en participant à une forme d’éducation ludique pour les générations futures. À travers des gestes simples, semer ses graines bio, c’est participer à la sauvegarde de la biodiversité végétale cultivée, enjeu majeur de la bio et de l’avenir de l’Homme !

  • De plus en analysant plus en détail le comportement des consommateurs en magasin bio on constate qu’ils sont très intéressés par le jardinage. En effet, on compte parmi les 10 ouvrages les plus vendus en librairie « bio » 4 livres dédiés à cette activité : Calendrier lunaire, des semis, du potager et agenda du jardinier.

Où et comment implanter le rayon ?

L’emplacement idéal se trouve à proximité du rayon des fruits et légumes. L’achat de semences étant un acte réfléchi, évitez les allées trop passantes ou étroites. À l’approche du printemps, privilégiez un espace dédié autour du jardinage, près de l’entrée du magasin. Cela rappellera que le moment a sonné de s’occuper à nouveau de son jardin potager !

Respectez quelques règles de base pour dynamiser les ventes

Des présentoirs bien achalandés, attractifs, des prix visibles et une information claire et complète, sans oublier de gérer les réassorts en fonction des saisons (2 saisons phares : le printemps et l’automne).

Les garanties

Comme pour l’alimentaire, les semences bio sont certifiées selon la réglementation bio européenne. Toutefois, certains semenciers ont fait le choix de proposer des garanties complémentaires : Demeter, pour la pratique biodynamique et Bio Cohérence. Par exemple, pour les opérateurs labellisés Bio Cohérence, ces derniers s’engagent à trois niveaux : signature de la charte des valeurs, respect du cahier des charges et engagement dans une démarche de progrès englobant les aspects sociaux et environnementaux.

Que proposer comme semences ?

Selon la taille du magasin, de sa situation géographique et de la période de l’année, le choix et le nombre de variétés varient. Quoi qu’il en soit, se retrouvent toujours dans le top 10 des ventes : radis, courgette, tomate, persil, coriandre, basilic, souci, ciboulette, roquette, laitue, carotte…

À l’approche du printemps, une très large majorité de semences est à l’honneur et s’invite généreusement au potager :

  • les aromatiques, basilic, persil, ciboulette…
  • les légumes feuilles, brocoli, chou, laitue, roquette…
  • les légumes fruits, courgette, tomate, concombre, aubergine…
  • les légumes racines, carotte, betterave, navet, panais, fenouil…
  • les légumineuses, les fleurs et engrais verts…

Sont également à mettre en avant les variétés locales et anciennes qui sont de plus en plus appréciées et recherchées pour leur intérêt gustatif et leur rusticité !

Veillez aussi à proposer des espèces d’automne et même d’hiver car certaines se plantent au printemps en raison de leur cycle long : le poireau et l’ensemble des courges notamment.

Pour les magasins s’adressant à une clientèle exclusivement urbaine

préférez les espèces à faible développement végétatif pouvant être installées en jardinières ou pots : des présentoirs plus petits existent et permettent de proposer soit 12 soit 24 références « indispensables » tel que les aromatiques, fleurs, radis et tomates.

Économie et rentabilité du rayon !

  • pas de stocks importants,
  • des présentoirs adaptés permettant d’occuper peu d’espace en magasin (selon les fournisseurs),
  • facilité de réapprovisionnement (produits légers et de petite taille), λ livraison express,
  • franco de port souvent proposé à partir d’un montant faible.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here