[Exclu BL] D’Agribalyse à l’Eco-Score

Partagez cet article

[Exclu BioLinéaires] ACV, Agribalyse, Ecoscore… Dans une série de 8 articles, Claude Aubert fait le point pour Bio Linéaires – avec le soutien des Comptoirs de la Bio – sur un sujet complexe qui influencera certainement l’agriculture biologique. Après avoir expliqué pourquoi les organisations biologiques demandent le retrait du volet bio d’Agribalyse dans notre dernier épisode, Claude Aubert présente l’Eco-Score.

6. D’Agribalyse à l’Eco-Score

Une dizaine d’organisations privées (Yuka, Marmiton, Open Food Facts, La Fourche, FoodChéri et Seazon, ECO2 Initiative et Etiquettable, ScanUp, Frigo Magic.) ont lancé sur leurs sites respectifs un Eco-Score visant à compléter le Nutri-Score par une estimation de l’impact de chaque aliment sur l’environnement. Il s’agit donc, pour le moment, d’une initiative privée et non pas d’un logo officiel…

… Comment est établi l’Eco-Score ? Son point de départ est l’estimation faite par Agribalyse, dont nous avons montré l’incohérence lorsqu’elle s’applique aux produits bio ou de culture extensive. Conscients de cette incohérence, les auteurs de l’Eco-Score ont tenté d’y remédier en le corrigeant par un système de bonus-malus, en fonction de critères non ou mal pris en compte par Agribalyse. Par exemple, les produits bio bénéficient d’un bonus de 15 points, et même de 20 points s’ils sont certifiés Nature et Progrès, Bio Cohérence ou Demeter. C’est incontestablement un progrès, et on trouve en effet un certain nombre de produits bio classés A, c’est-à-dire la meilleure.

Ce qui est plus gênant, c’est trouver également classés A des produits dont on peut difficilement dire qu’ils ont un impact très faible sur l’environnement, ce qui correspond à la catégorie A. Deux exemples : de la compote de pommes venant de vergers conventionnels, ayant pu être traitées plus de 30 fois avec des pesticides chimiques, est classée A. De même pour des yaourts faits avec du lait provenant d’élevages de type industriel. Le yaourt à boire « Yop fraise », également classé A, est fait avec de la poudre de lait conventionnel et, en fait de fraises, un arôme dit « naturel » mais peut-être fait sans fraises.

Episodes précédents -> 1. Analyse de Cycle de Vie (ACV) : de quoi s’agit-il ? – 2. Agribalyse : les ACV (Analyses de cycle de vie) appliquées aux aliments – 3. Le volet bio d’Agribalyse et ses incohérences – 4. Du bon usage de la terre : land sharing ou land sparing – 5. Pourquoi demander le retrait du volet bio de l’Agribalyse ?  Temps de lecture : 4 minutes

Suite -> Quel est l’impact de l’agriculture bio sur l’environnement – Semaine 9
Inscription à la newsletter de Bio Linéaires pour suivre cette série -> ICI.

Partagez cet article