[Exclu BL] Quel est l’impact de l’agriculture biologique sur l’environnement ?

Partagez cet article

[Exclu BioLinéaires] ACV, Agribalyse, Ecoscore… Dans une série de 8 articles, Claude Aubert fait le point pour Bio Linéaires – avec le soutien des Comptoirs de la Bio – sur un sujet complexe qui influencera certainement l’agriculture biologique. Après avoir expliqué pourquoi les organisations biologiques demandent le retrait du volet bio d’Agribalyse et présenté l’Eco-ScoreClaude Aubert rappelle quel est l’impact de l’agriculture biologique sur l’environnement.

7. Quel est l’impact de l’agriculture biologique sur l’environnement ?

De nombreuses comparaisons entre bio et conventionnel utilisant l’outil « ACV » concluent à un impact plus important des produits bio. Nous avons vu que c’est lorsqu’ils mesurent l’impact par kilo produit et non par hectare. Ce qui ne veut pas dire que l’AB soit à l’abri de toute critique…

… On reproche, par exemple, à l’AB de ne pas se soucier de la biodiversité, qui est en effet absente, en tant que telle, du cahier des charges européen. Et aussi d’avoir parfois cas des excédents d’azote proches de ceux de l’agriculture conventionnelle.
En fait il faut faire la différence entre le cahier des charges et la manière dont il est appliqué. Dans une ferme en polyculture – élevage, ce qui est le modèle dominant en bio, la biodiversité est présente sans qu’on s’en préoccupe, car elle découle des rotations longues, de l’interdiction des pesticides, de la présence de prairies ayant une flore variée parce qu’exploitées de manière extensive.
L’excédent d’azote est presque toujours faible car cet élément est rare et coûteux lorsqu’une partie doit être achetée sous forme d’engrais organique. En maraîchage, par contre, certains producteurs sont tentés, pour augmenter les rendements, d’exagérer les apports d’azote. Enfin, on a vu apparaître depuis quelque temps des fermes bio de céréaliculture sans bétail, qui certes polluent peu mais négligent l’entretien de la fertilité du sol. Il reste que, même dans ces cas, l’AB n’utilise ni engrais ni pesticides de synthèse, ce dont les ACV tiennent peu, voire pas du tout, compte.

Épisodes précédents -> 1. Analyse de Cycle de Vie (ACV) : de quoi s’agit-il ? – 2. Agribalyse : les ACV (Analyses de cycle de vie) appliquées aux aliments – 3. Le volet bio d’Agribalyse et ses incohérences – 4. Du bon usage de la terre : land sharing ou land sparing – 5. Pourquoi demander le retrait du volet bio de l’Agribalyse ? 6. D’Agribalyse à l’Eco-Score Temps de lecture : 6 minutes.
Suite -> Modifier l’Eco-Score pour mieux prendre en compte les effets bénéfiques de la bio– Semaine 10
Inscription à la newsletter de Bio Linéaires pour suivre cette série -> ICI.

Partagez cet article