NUMERO : N°65 -Mai Juin 2016

Le café vert bio, pas seulement pour la perte de poids !

La période estivale approche à grands pas et vos clients et clientes cherchent des solutions pour perdre du poids. Dans le rayon des compléments alimentaires, et plus particulièrement celui de la phytothérapie, le café vert sera peut-être la star incontestée cette année car non seulement cette plante agit sur la perte de poids mais également sur la glycémie. Il serait donc également un excellent allié des personnes prédiabétiques ou diabétiques.

Les grains de café vert (Coffea arabica) sont des grains arrivés à maturité mais n’ayant pas subi de torréfaction, c’est à dire d’exposition à de fortes températures. Ils sont donc naturellement de couleur verte et non de couleur brune.

Les grains de café vert manquent donc d’arômes et de saveurs mais à l’inverse des grains torréfiés, ils regorgent de composés bénéfiques pour la perte de poids et la santé en général.

Une forte capacité antioxydante

Le café vert est donc une excellente source de substances antioxydantes car elles n’ont pas été détruites par la torréfaction.

Les grains de café vert apportent en effet des composés polyphénoliques comme :

  • l’acide caféique, également retrouvé dans la sauge, la menthe, la cannelle, le thym, le pruneau, le vin rouge, qui est capable de ralentir l’oxydation des lipides,
  • l’acide férulique, présent dans de nombreuses céréales comme le blé, le riz ou l’avoine,
  • et l’acide chlorogénique (acide caféylquinique ou 5-CQA), un ester d’acide caféique, qui possèdent des pouvoirs antioxydants largement reconnus et qui est présent en grande quantité dans le café vert et presque absent dans le café torréfié.

D’ailleurs, lorsque la consommation de café est élevée, les chercheurs ont pu constater que le risque de cancer de l’endomètre était réduit. C’est ce que révèle un rapport 1 de l’institut américain pour la recherche contre le cancer qui a répertorié huit études dans ce domaine et qui attribue donc ces résultats à la présence d’acide chlorogénique aux puissantes propriétés antioxydantes.

Le café vert est même plus intéressant dans la prévention de certains autres cancers car les acides chlorogénique et caféique limitent la progression des cellules cancéreuses en empêchant la méthylation de l’ADN. Leurs effets viennent s’ajouter à ceux de la caféine, présente naturellement dans le café, et qui limiterait également la croissance des cellules cancéreuses.

Une aide précieuse pour stabiliser la glycémie

Les différentes études réalisées avec des extraits de café vert, et effectuées sur des personnes non diabétiques, indiquent que sa prise quotidienne est associée à une diminution du risque de diabète de type II.

En effet, l’acide chlorogénique retarde l’absorption du glucose au niveau de la paroi intestinale en inhibant l’alpha-glucosidase, une enzyme qui permet de scinder les amidons et les disaccharides pour produire du glucose. Sa prise limite donc les pics glycémiques après les repas qui apportent des féculents et/ou des sucres, et permet donc de baisser les sécrétions importantes d’insuline qui les accompagnent. On sait désormais que des hyperglycémies répétées ainsi qu’un hyperinsulinisme chronique sont responsables sur le long terme d’une résistance des cellules à l’insuline. Cette incapacité à faire entrer le glucose dans les cellules peut donc conduire à un état de prédiabète et/ou à l’installation d’un diabète de type 2 (non insulino-dépendant).

La prise d’extraits de café vert, et donc d’acide chlorogénique, en réduisant les glycémies postprandiales, c’est à dire après le repas, est donc parfaitement indiquée chez tous vos clients diabétiques et prédiabétiques présentant une résistance à l’insuline. Pour ces derniers, un traitement médicamenteux n’a pas encore été mis en place mais si leurs paramètres biologiques ne changent pas, le médecin devra y avoir recours.

1) Continuous Update Project (CUP). Endometrial cancer 2013 report. World cancer search fund. American institute for cancer research.

Il pourrait aussi réduire la pression artérielle

Des doses comprises entre 140 à 720 mg d’extrait de café vert par jour pourraient selon certaines études, abaisser la pression sanguine chez les hypertendus.

Et surtout utile pour la perte de poids !

Perdre du poids peut s’avérer incroyablement difficile et pour cette raison, vous devez aborder cette perte des kilos supplémentaires par de multiples axes, dont celui des suppléments phytonutritionnels. Le café vert, et l’acide cholorogénique qu’il contient, a été promu par le Dr Oz en 2012, un célèbre médecin de la télévision américaine et depuis sa côte ne cesse d’augmenter pour faire baisser le tour de taille !

L’extrait de café vert agit en effet sur de multiples paramètres pour faciliter la perte de poids :

  • Il diminue au niveau de la muqueuse intestinale l’absorption du glucose provenant de l’ensemble des aliments contenant des glucides (aliments à IG bas à élevés). En effet, lors d’une étude portant sur 75 personnes, la prise quotidienne d’extrait de café vert, apportant de l’acide chlorogénique, a diminué de 15 à 20 % les niveaux de glucose sanguin. Ainsi, la prise d’extrait de café vert, en empêchant les taux de glucose et d’insuline d’être chroniquement élevés au niveau sanguin, limite la production et le stockage des graisses.
  • Des études réalisées sur des souris ont montré que l’acide chlorogénique peut réduire le poids en diminuant l’absorption des graisses ingérées, en réduisant les graisses stockées dans le foie et en améliorant le fonctionnement de l’adiponectine, une hormone principalement exprimée par le tissu adipeux, qui est souvent déficiente chez les personnes en surpoids et les diabétiques. Elle est impliquée dans la régulation des métabolismes lipidiques et glucidiques et améliore la résistance à l’insuline. Elle stoppe donc l’accumulation des graisses.
  • Il inhibe également une enzyme clé du métabolisme énergétique, la glucose-6-phosphatase, qui contrôle l’utilisation du glucose par les cellules hépatiques et empêche donc ces dernières de transformer le glucose en triglycérides pour les cellules adipeuses.2
  • Le café vert augmente aussi l’utilisation des graisses corporelles pour la production d’énergie et facilite l’utilisation des sucres par les muscles3.
  • Et enfin, il stimulerait la sécrétion de GLP-1 (Glucagon-like peptide-1), une hormone intestinale dite de satiété, avec un effet bénéfique sur les cellules bêta du pancréas.

Des études à l’appui

Plusieurs études cliniques contrôlées sur l’homme ont été réalisées avec les extraits de café vert. L’une d’entre elles a enrôlé 30 personnes en surpoids et a été réalisée en 2007 pendant 12 semaines. Le premier groupe a pris un placebo et le second groupe un extrait de café vert. Aucun des deux groupes n’a modifié ses habitudes alimentaires ou sportives. À l’issu de l’étude, les personnes du second groupe ont perdu 5,4 kg, tandis que le premier groupe n’avait perdu qu’1,7 kg. Le pourcentage de graisse corporelle a également diminué de 3,6 % dans le groupe ayant pris un extrait de café vert, comparativement à une baisse de 0,7 % dans l’autre groupe. D’autres études ont également rapporté une perte de poids significative notamment une étude clinique réalisée sur 50 personnes, âgées de 19 à 75 ans, qui a montré que la prise quotidienne de 400 mg d’extrait de café vert, pendant 2 mois, pouvait induire une perte de poids de 5,7 % par rapport au poids initial des personnes dont l’IMC (indice de masse corporelle) était supérieur à 25 au début de l’étude4. En 2012, une étude a confirmé comment 16 personnes en surpoids ou obèses, hommes et femmes, âgés de 22 à 26 ans, ont perdu 16 % de leur masse grasse en consommant sur de courtes périodes différents dosages d’extraits de café vert.

Elles ont été suivies sur trois phases de six semaines séparées par une période de deux semaines de sevrage, et divisées en trois groupes : un groupe placebo, un autre recevant par jour 700 mg d’extrait de café vert et l’autre groupe recevant 1050 mg par jour. Ces personnes ont reçu à tour de rôle les différents dosages d’extrait de café vert. À l’issue de cette étude, les chercheurs ont clairement démontré une perte de poids moyenne de 7.7 kilos, soit une diminution d’environ 10.5 % du poids corporel total et une baisse de 16 % de la masse grasse, sans effets secondaires5. Même si toutes les études n’ont pas montré de tels résultats, il semble intéressant de recommander un tel supplément en parallèle d’un régime alimentaire adapté et d’une activité physique suffisante.

Des extraits BIO !

La plupart des cafés conventionnels, et donc des extraits de café vert, sont cultivés avec des pesticides et insecticides qui nuisent non seulement à l’organisme mais également à l’ensemble de la faune et de la flore des régions où sont cultivés ces cafés. De plus, l’exposition des ouvriers agricoles à ces substances n’est pas sans danger pour leur propre santé. Ainsi, il est primordial de demander à vos fournisseurs des extraits de café vert issus de l’agriculture biologique, permettant de garantir des cultures sans engrais ni pesticides de synthèse.

Précautions d’emploi

Même si la teneur en caféine de ces extraits est généralement très faible, de l’ordre de quelques milligrammes par prise (l’équivalent d’une tasse de décaféiné), recommandez-les de préférence en début de journée afin de ne pas perturber le sommeil chez les personnes qui y seraient très sensibles. D’autre part, selon une thèse française, des interactions peuvent se produire entre les protéines laitières et l’acide chlorogénique du café. Une prise avant le repas est donc conseillée afin d’obtenir le maximum d’efficacité. Selon les données disponibles, les extraits de café vert semblent avoir un très bon profil d’innocuité, toutefois ils sont déconseillés chez les enfants, les femmes enceintes et celles qui allaitent.

Avec quels compléments le conseiller ?

Afin d’optimiser votre conseil, vous pouvez également adjoindre à la prise d’extraits de café vert, un ou plusieurs suppléments :

  • le chrome
  • le konjac
  • les cétones de framboise
  • une poudre de protéines végétales.

Mais retenez bien que perdre du poids est un travail de longue haleine et que la prise de suppléments ne constitue qu’un coup de pouce parmi les efforts à fournir en termes d’alimentation et d’activité physique.

Angélique Houlbert
Nutritionniste

2) Henry-Vitrac C, Ibarra A, Roller M, Mérillon JM, Vitrac X. Contribution of chlorogenic acids to the inhibition of human hepatic glucose-6-phosphatase activity in vitro by Svetol, a standardized decaffeinated green coffee extract. J Agric Food Chem. 2010 Apr 14;58(7):4141-4. PubMed PMID : 20302380.

3) Ong KW, Hsu A, Tan BK. Chlorogenic acid stimulates glucose transport in skeletal muscle via AMPK activation : a contributor to the beneficial effects of coffee on diabetes. PLoS One. 2012;7(3):e32718. doi : 10.1371/journal.pone.0032718. Epub 2012 Mar 7. PubMed PMID : 22412912 ; PubMed Central PMCID : PMC3296733.

4) Dellalibera O. et al., Svetol, green coffee extract induces weight loss and increases the lean to fact mass in volunteers with overweight problems. Phytotherapy. Vol. 4, N° 4, 2006 November

5) Vinson JA1, Burnham BR, Nagendran MV. Randomized, double-blind, placebo-controlled, linear dose, crossover study to evaluate the efficacy and safety of a green coffee bean extract in overweight subjects. Diabetes Metab Syndr Obes. 2012;5:21-7. doi : 10.2147/DMSO.S27665. Epub 2012 Jan 18.

« Influence des protéines laitières sur le pouvoir antioxydant et la biodisponibilité des polyphénols du café », Thèse dirigée par Mme MAILLARD Marie-Noëlle, Maître de conférences (ENSIA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here