NUMERO : N°96-juillet-août 2021

ECOLIVE : accompagne les marques Bio dans leur développement commercial

Partagez cet article

Une vingtaine de marques Bio accompagnées en 2020 sur leurs marchés.

Plus de 10 ans aux côtés des entreprises du bio qui veulent voir plus loin

Depuis sa création en 2010 par Olivier Potaufeux et Gregory Gicquel, les actuels dirigeants, Ecolive n’a cessé de progresser dans son activité, encore assez peu répandue dans le monde du Bio, d’accompagnement des marques sur de nouveaux marchés. A la fois Agence commerciale, prestataires de service et distributeur, Ecolive propose ses services aux marques étrangères qui souhaitent s’implanter sur notre territoire, mais s’adresse aussi à l’inverse aux marques Françaises qui veulent soigner leur développement en France, ou se développer dans les pays étrangers.

Axée sur le service aux marques, Ecolive assure depuis plus de 10 ans la gestion de grands comptes, l’externalisation des forces de vente, le marketing et l’animation des points de vente. Elle accompagne aussi les marques à l’export via des équipes dédiées pour les pays ciblés, sur les différents réseaux de distribution.
Ainsi, ce sont plus d’une vingtaine de marques en Europe qui sont actuellement « coachées » par Ecolive sur les marchés Français, Allemand et Belge : Taifun, Pukka, Wheaty, Bioverde, We Love The Planet, Phare d’Eckmühl, Qwetch, Perl’Amande, Terracérès ; pour n’en citer que quelques-unes !

Innovante à l’époque, une vision encore plus vraie aujourd’hui

L’Agence Ecolive intervient dans le développement commercial de produits, sur des marchés aussi variés que l’épicerie, l’hygiène et la beauté, les produits frais, ou encore le rayon maison et accessoires…avec pour particularité majeure le fait que chaque produit pris en charge est certifié bio et durable.
Le point fort d’Ecolive ? Une équipe de 21 personnes, toutes polyglottes et multi-compétentes, réparties sur la France, l’Allemagne, et, depuis cette année, sur la Belgique. Pour chaque marque accompagnée, cinq phases primordiales sont respectées pour leur développement :
– la découverte du marché visé (via une présentation suivie d’une analyse du marché visé) ;
– la présentation et le référencement de la marque auprès des potentiels acheteurs (grossistes et enseignes de distributeurs) ;
– le lancement sur le pays ciblé (développement des grands comptes et mise en place d’une stratégie commerciale pérenne) ;
– fournir une force de vente externalisée, via des équipes de commerciaux aguerris au marché du Bio ;
– gestion du marketing et de la communication (proposition d’une stratégie).

La mutualisation de ses services permet d’apporter des solutions économiques dont l’efficacité à fait ses preuves. Un avantage pour les marques qui souhaitent aborder un nouveau marché avec des coûts maîtrisés, tout en profitant d’un savoir-faire de qualité et reconnu. Les équipes de salariés sont organisées selon les missions et compétences :
– responsables grands comptes ;
– commerciaux terrain et coordonnateurs des ventes ;
– équipe marketing & communication ;
– pôle sourcing assuré par les deux fondateurs d’Ecolive…

Au total, Ecolive compte 13 collaborateurs en France, 1 collaboratrice en Belgique, et 7 collaborateurs en Allemagne.

5 étapes cruciales pour optimiser son développement commercial.

Des prestations pointues adaptées au marché du bio en Europe de l’Ouest pour les PME

La mutualisation des moyens, pour rentabiliser au mieux les investissements commerciaux

L’un des atouts principaux du système de mutualisation d’Ecolive est qu’il permet aux producteurs de rester concentrés sur leur cœur de métier, créer et fabriquer de bons produits, tout en faisant confiance à la force de vente qui se charge de les commercialiser. Et les résultats ne se font pas attendre : réduction des coûts salariaux et des frais de structure tels que les véhicules et divers équipements, les frais de déplacement, ainsi que les coûts de recrutement et de gestion des RH. Pas de démarches supplémentaires pour l’export : Ecolive est déjà éligible au dispositif APA pour les entreprises Françaises exportatrices, en plus de sa connaissance du marché et des distributeurs.

Autres atouts : la flexibilité des missions et du ciblage géographique, alliée à la remontée « en temps réel » des données et informations diverses via un reporting fiable, qui permet d’anticiper les actions commerciales. Le CRM interne développé par Ecolive facilite aussi grandement les tâches des marques, ce qui conforte une fois de plus l’importance de la data pour aider les producteurs et les marques à définir au plus près leur marché, leurs cibles, et la stratégie commerciale qui en découle.

Des engagements à différents niveaux

Au niveau environnemental : outre le fait qu’Ecolive a fait le choix de représenter uniquement des produits certifiés Bio (donc à la traçabilité avérée), l’entreprise aime à penser que cette démarche génère un plus faible impact environnemental qu’une démarche « classique » similaire : la mutualisation des tâches fonctionnant un peu comme un « co-voiturage », qui atteint son objectif tout en étant moins gourmand en énergie.

Au niveau sanitaire : chaque marque, chaque produit représenté doit correspondre aux attentes des consommateurs et au cahier des charges exigé par les distributeurs dans chaque pays. C’est l’un des premiers critères pris en compte, et la visite des usines et ateliers de productions des marques distribuées est jugée essentielle pour instaurer une vraie relation avec le producteur.

Au niveau de la qualité générale : uniquement des produits certifiés bio, durables équitables selon les cas ; c’est la raison pour laquelle Ecolive préfère travailler avec des entreprises historiques qui possèdent un réel savoir-faire, et qui produisent elles-mêmes. Et si elles sont actives sur la RSE, c’est un vrai plus !

Au niveau des emballages écologiques, du vrac et du zéro déchet : Ecolive se met en permanence à la place des clients et des consommateurs. Que recherchent-ils ? Des produits écologiques, des alternatives efficaces aux produits de consommation courants que l’on trouve en GMS. Les liens tissés avec les marques vont dans ce sens pour offrir ce qu’attendent les réseaux de distributeurs. En interne,

Ecolive œuvre aussi à réduire au maximum son empreinte carbone : flotte de véhicules hybrides (et projet de passer en 100 % électrique), maximisation des voyages en train quand cela est possible, gestion des déchets, développement du télétravail et des réunions en ligne ; achat de matériel reconditionné pour les fournitures internes.

L’humain au coeur du succès d’Ecolive

Depuis plus d’une décennie, l’humain reste prépondérant chez Ecolive : non seulement par l’échange entre les équipes et les marques, mais aussi par le partage de chaque histoire de producteur, par le transfert de connaissance des produits biologiques et de leurs qualités authentiques, qui sont défendus auprès des distributeurs comme si c’étaient les leurs. L’histoire de chaque marque représentée est très importante à leurs yeux, c’est la raison pour laquelle Ecolive sélectionne le plus souvent des marques historiques, pionnières dans leur domaine.

L’humain, clé du succès d’Ecolive

Partagez cet article