Emballages : ce que les magasins bio attendent des fournisseurs

Partagez cet article

En 2021, l’enquête menée annuellement par Ecozept, en coopération avec Bio Linéaires, s’est intéressée aux emballages alimentaires. Plus de 100 magasins bio ont participé à cette étude. D’un commun avis, la distribution spécialisée bio doit être en mesure de proposer des solutions innovantes et écologiques en termes d’emballages – solutions qui manquent aujourd’hui, en magasin bio tout comme en GMS conventionnelle. La présentation complète de cette étude sera faite en exclusivité sur le Forum des Bio-Tendances organisé par Bio Linéaires à Natexpo.

Les magasins bio attendent de leurs fournisseurs, grossistes comme fabricants, des emballages sans impact négatif : monomatériaux,
séparables, bio-sourcés, réutilisables ou recyclables… La palette des solutions est large mais rares sont encore les produits convaincants sous tous les angles.

Points de collecte, zéro déchet, consigne…

Selon l’enquête d’Ecozept, 16 % des magasins, proposent des points de collecte pour les emballages, afin de réduire leurs impacts négatifs.
D’autres s’engagent dans diverses actions : une communication proactive, l’incitation à la réutilisation, la proposition de la reprise de contenants et emballages et l’optimisation du système vrac, qui aujourd’hui a encore des faiblesses d’un point de vue des emballages. Les concepts du « zéro déchet » et la consigne sont aussi abordés : cette nouvelle tendance est appréciée favorablement par 90 % des magasins, mais encore peu répandue.

16 % des magasins interrogés proposent des points de collecte pour les emballages, afin de réduire leurs impacts négatifs

De « véritables » solutions !

Les magasins bio sont mobilisés pour proposer de plus en plus de services innovants et écologiques dans le domaine de l’emballage. Ils voient une nécessité grandissante d’être force de solution dans ce domaine pour rester attractifs pour les consommateurs et, en même
temps, pour rester compétitifs face à la grande distribution.

Les magasins bio en France attendent de leurs fournisseurs, avec lesquels ils ont des liens souvent étroits, des nouvelles solutions d’emballages écologiques ainsi que des systèmes de recyclage et de collecte – et la consigne est une piste qui semble intéressante pour
le plus grand nombre. Quant aux emballages biosourcés, les gérants pensent que leurs fournisseurs doivent davantage proposer de
« véritables » solutions.

Partagez cet article