Mois après mois dans les magasins spécialisés.

Les chiffres ci-dessous sont extraits d’un relevé des ventes sur un échantillon de 49 magasins au cours de la période de janvier 2007 à fi n mars 2008. La moyenne des surfaces de vente est de 331 M2. Les magasins en réseaux organisés représentent 53 %, les indépendants 38 % et 8 % des magasins font parti d’un groupement. En cumul, le relevé représente sur cette période 21 383 618 articles vendus pour un chiffre d’affaires de 105 454 838 Euros.

Étude sur les 100 plus fortes ventes en CA 2007

L’analyse des 100 meilleures ventes sur une année complète est riche d’enseignements. Le premier confi rme la spécifi cité des magasins spécialisés. Elle représente, fi nalement, une part faible du chiffre d’affaires global. Les spécialistes ont besoin d’un assortiment riche et varié afi n d’assurer leur pérénité. Ces ventes représentent 7,9 % du CA. Pour rappel, une de nos précédentes analyses sur 4 mois indiquait les 500 meilleures ventes à 37,85 % du CA. Nous pouvons estimer que ces ventes représentent l’un des postes importants d’actes d’achat des clients fi dèles.

Enfi n des relevés sur un cycle de 12 mois.

Jusqu’à présent nous analysions les évolutions d’un mois sur l’autre, sans avoir un recul suffi sant pour faire une analyse sur un cycle annuel complet. Pour la première fois nous allons pouvoir publier des données sur l’ensemble de l’année. Les chiffres ci-dessous sont extraits d’un relevé des ventes dans un échantillon de 49 magasins au cours de la période de Janvier à fi n Novembre 2007. La moyenne des surfaces de vente est de 331 M2. Les magasins en réseaux organisés représentent 53 %, les indépendants 38 % et 8 % des magasins font partie d’un groupement. En cumul, nous avons pour cette période réalisé un relevé auprès de 23 236 131 articles vendus pour un chiffre d’affaires de 77 985 439 Euros.

Mois après mois dans les magasins spécialisés

Indice de l’activité des magasins ...

Chiffres clés : Mois après mois dans les magasins spécialisés

Indice de l’activité des magasins ...

Zoom sur la distribution Bio.

Part de marché des aliments ...

Nouveau départ pour le Bio

Le marché bio Suisse poursuit sa croissance. Les ventes de produits bio se sont accrues en 2006 de 1,6% et représentent 738 millions d’euros (1,202 milliard de francs Suisse). L’organisation Bio Suisse considère que les perspectives de croissance ultérieure sont importantes et souhaite désormais s’adresser à de nouveaux consommateurs. Sur le front des producteurs, le nombre des exploitations Bourgeon s’est toutefois inscrit en diminution de 4% pour s’établir aujourd’hui à 5871 exploitations. Ce recul indique que les changements structurels qui frappent le monde paysan n’épargnent pas non plus l’agriculture biologique.

Un marché bio en pleine évolution…

L’agriculture conventionnelle belge connaît une situation assez proche des autres pays européens. Son nombre d’agriculteur diminue de façon constante et pourtant sa surface agricole utilisée ne baisse que très peu. Entre 2005 et 2006, 3,3% des exploitations ont cessé leur activité et 0,2% de la surface agricole a été perdue. La tendance montre donc que les exploitations agricoles sont de plus en plus grandes. En revanche, la situation de l’agriculture biologique en Belgique suit un chemin complètement différent. Le nombre d’exploitations bio et sa surface bio sont en constante progression depuis plus de 10 ans.

Zoom sur la transformation Bio

La transformation biologique compte près de 5000 entreprises certifiées. En 10 ans, leur nombre a été multiplié par 8. Pour 2006, ce secteur a connu à nouveau une forte augmentation grâce à l’évolution de la réglementation. En effet, depuis le 1er juillet 2005, la certification a été étendue aux distributeurs de produits biologiques. Aussi en 2006, le nombre de ces distributeurs certifiés est passé de 165 à 919, alors que le nombre d’entreprises réellement dans la transformation (appelées aussi préparateurs) n’a augmenté que de 1% en passant de 4883 à 4934. Côté répartition, elles sont plutôt localisées dans le Grand ouest, le Nord et la Vallée du Rhône.

La bio, dans la crise !

Tel était le titre de la présentation de Jacques Dupré, directeur Insight de SymphonyIRI Group, lors de son intervention à la conférence Eco-food du 18 septembre dernier. Rappelons que cette manifestation professionnelle avait pour objectif, à travers le témoignage d’experts, de faire le point sur de nombreux thèmes qui touchent la filière bio, comme l’analyse des tendances de l'éco-consommation, l’évolution du marché des produits bio, l'innovation des industriels en produits bio et solidaires, les stratégies des distributeurs en matière d'alimentation durable, les enjeux sociaux et environnementaux de l'alimentation durable et leurs conséquences sur les pratiques des industriels de l'agro-alimentaire, des distributeurs et des consommateurs. Nous reprenons ci-après, quelques éléments de l’intervention de Jacques Dupré de SymphonyIRI Group qui confirme que la croissance du chiffre d’affaires en grande distribution s'est dégradée entre mars et fin août 2012.