10 % des produits se prévalant du sans gluten « non conformes”

Partagez cet article

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené une enquête autour des produits se prévalant du sans gluten. Entre autres objectifs : vérifier l’absence de gluten dans ces produits et la conformité des étiquetages. Selon la direction, 10 % des prélèvements analysés étaient non conformes.

A lire aussi -> Sans gluten : un marché de 600 millions d’euros !

Plusieurs fois traité dans Bio Linéaires, le marché du sans gluten, rappelle la DGCCRF, “connaît une croissance constante de l’ordre de 20 % depuis cinq ans. Il toucherait près de 12 millions de consommateurs réguliers en France”.

Une réglementation stricte

Selon le règlement (UE) d’application n°828/2014  de la Commission du 30 juillet 2014 (entré en application le 20 juillet 2016) qui définit les contraintes à respecter lorsque l’on souhaite informer les consommateurs sur l’absence ou la présence réduite de gluten, seules deux mentions peuvent être utilisées. La mention « sans gluten » est réservée aux produits contenant moins de 20 milligrammes de gluten par kilogramme (ppm) et la mention « à très faible teneur en gluten » est quant à elle réservée à ceux qui en contiennent moins de 100 milligrammes par kilogramme.

A lire aussi -> Sans gluten mais avec du punch !

10 % des prélèvements analysés non conformes

Ces produits s’adressant aux malades cœliaques ou souffrant d’intolérance au gluten, “la véracité des mentions « sans gluten » ou « à très faible teneur en gluten » est fondamentale pour cette population », souligne la DGCCRF qui a effectué, dans le cadre de son enquête enquêté, 211 visites dans 185 établissements. “Elles ont donné lieu à 393 actions de contrôle et à l’analyse de 111 échantillons. 8 échantillons se sont révélés non conformes (7 en raison de leur teneur en gluten dépassant le seuil autorisé). Dans ce cadre et compte tenu de l’ensemble des paramètres contrôlés, 11 établissements ont fait l’objet d’une injonction de remise en conformité et 24 ont fait l’objet d’un avertissement”, précise la DGCCRF.

A lire aussi- > Sans gluten : comprendre le remboursement

Des mentions fantaisistes

Alors que les mentions « sans gluten » et « à faible teneur en gluten » sont réglementées par un seuil de teneur en gluten maximum, les enquêteurs ont constaté l’utilisation d’autres mentions : « Je réduis mon gluten », « Libre de gluten », « Ingrédient sans gluten », « Faible en gluten », « Sans gluten ajouté »… “Certaines de ces mentions doivent être définitivement écartées car elles entrent en conflit avec les mentions réservées aux produits destinés aux malades cœliaques. Des demandes en ce sens ont été formulées aux opérateurs concernés”, conclut la DGCCRF.

A lire aussi -> Le régime sans gluten « strict » et de « confort »

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes spécifie que l’enquête “n’a pas révélé une proportion importante de non-conformités” et a permis de sensibiliser les différents acteurs comme de communiquer autour de la réglementation en vigueur.

Partagez cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here